Les policiers fouillent le domicile de Josiane Arguin disparue depuis deux mois

MONTRÉAL — La mystérieuse disparition de la Montréalaise Josiane Arguin, 34 ans, il y a deux mois, continue de confondre les policiers.

Ceux-ci ont donc décidé, mercredi, de procéder à une fouille de sa résidence du quartier Parc-Extension.

Ils y ont déplacé un poste de commandement qui sert de point d’ancrage aux enquêteurs.

Les fenêtres de la résidence ont été bloquées avec une pellicule opaque pour réaliser des expertises à l’intérieur et on a également procédé à des fouilles dans le terrain à l’arrière de la résidence.

Des experts du laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale sont également sur place.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), maintient toutefois que le dossier n’est pas traité comme une affaire criminelle, mais bien comme une disparition.

Josiane Arguin a quitté sa résidence sans effets personnels le matin du 1er septembre et ses proches, qui disent craindre pour sa sécurité, sont sans nouvelles d’elle depuis.

Mme Arguin mesure 5 pieds 3 pouces (1 mètre 60) et pèse 130 livres (60 kilos). Elle a les yeux bruns et les cheveux longs bruns et présente quelques tatouages, dont un représentant un oiseau.

 

Les plus populaires