Les policiers ont tiré sur un VUS qui a défié un poste de sécurité à Mar-a-lago

WEST PALM BEACH, Fla. — Des policiers ont tiré vendredi midi sur un VUS qui avait franchi sans s’arrêter un poste de sécurité au complexe Mar-a-Lago du président Donald Trump, en Floride.

Les policiers ont finalement intercepté le véhicule et arrêté deux personnes, après une poursuite en voiture et en hélicoptère. Le président américain n’était pas sur place à ce moment-là, mais il devait arriver plus tard vendredi au complexe hôtelier de Palm Beach.

Le SUV noir avait violé les mesures de sécurité vers 11 h 40 à l’entrée principale du complexe, selon le bureau du shérif du comté de Palm Beach. Les policiers ont tiré des coups de feu, mais le SUV a filé. Il a été poursuivi par la Police des autoroutes et un hélicoptère du bureau du shérif.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les policiers croient que le véhicule est arrivé au poste de contrôle à haute vitesse et qu’il ne s’est pas immobilisé, a indiqué un responsable des autorités sous couvert de l’anonymat. Le poste de contrôle — une série de murets en béton et de policiers armés — se trouve en fait à quelques pâtés de maisons du complexe.

Mar-a-Lago a été le théâtre de plusieurs intrusions depuis que le milliardaire Trump est devenu président des États-Unis. Le 5 janvier dernier, quelques heures seulement après que le président et sa famille aient quitté le club après deux semaines de vacances, un homme de la Floride qui avait été renvoyé des Marines pour des infractions sexuelles a été arrêté après avoir franchi deux postes de contrôle en s’identifiant à tort comme faisant partie de l’équipage de l’hélicoptère présidentiel.

Les plus populaires