Victime d’un violent incendie, le Domaine Eastman est une perte totale

EASTMAN, Qc — Le Domaine Eastman, qui a été lundi la proie d’un violent incendie ayant nécessité l’intervention de pompiers de quatre municipalités de l’Estrie, est une perte totale.

«Il n’y a plus rien. Tout est à terre», a résumé en milieu de soirée Daniel Lefebvre, le directeur du service d’incendie d’Eastman, alors qu’une pelle mécanique s’affairait à éteindre quelques feux isolés.

À l’arrivée des pompiers, tout le monde avait été évacué et il n’y a aucun blessé, a-t-il précisé.

La fumée se propageait au deuxième étage de l’édifice. Une fois entrés, les pompiers ont vu des flammes sur un côté du bâtiment.

L’incendie s’est étendu en l’espace d’une demi-heure à l’ensemble de cette grange centenaire reconvertie en auberge, la transformant en brasier, a relaté M. Lefebvre.

«Ça a commencé à monter dans les plafonds, dans les murs. Le temps qu’on s’installe, il y avait des flammes un peu partout. Vu que c’est un vieux bâtiment ancestral (…) ça a pris, ça a pris. À un moment donné, on n’était plus capable de l’éteindre.»

Les pompiers ont rapidement dû effectuer une tâche délicate: éloigner avec une pelle un réservoir de propane de 1000 litres attaché au bâtiment qui menaçait d’exploser.

Les pompiers d’Eastman ont bénéficié de l’aide de trois autres municipalités environnantes: Magog, Austin et Waterloo. Ils étaient une quarantaine au total. Cinq camions-citernes ont également été mis à contribution.

La cause de l’incendie demeure inconnue, mais il ne s’agit pas d’un acte criminel, a assuré Daniel Lefebvre. «C’est plus un trouble électrique ou d’équipement à l’intérieur des chambres», selon lui.

Un témoin lui aurait indiqué avoir vu de la fumée sortir de la porte de certaines chambres. M. Lefebvre compte rencontrer les femmes de ménage mardi matin.

Les responsables de l’auberge ont publié un message sur le réseau social Facebook précisant qu’ils informeront prochainement les clients ayant des réservations.