Les procédures d’extradition contre Meng Wanzhou s’amorceront le 20 janvier

VANCOUVER — La procédure d’extradition de Meng Wanzhou s’amorcera le 20 janvier, plus d’un an après son arrestation, a indiqué la Cour suprême de la Colombie-Britannique, jeudi.

Le tribunal a accepté l’une des six suggestions proposées par les avocats de la haute dirigeante du géant chinois des télécommunications Huawei.

Selon l’avocat David Martin, il s’agit de l’échéancier «le plus serré» qui puisse être respecté.

Il a expliqué que ce calendrier pourrait permettre la conclusion de ce dossier en deux ans, «un record» pour un cas aussi complexe.

Me Martin a ajouté qu’une procédure rapide serait dans l’intérêt public et national.

Mme Meng n’était pas présente au cours de l’audience de jeudi. Elle a été arrêtée en décembre à l’aéroport de Vancouver à la demande des États-Unis, qui réclament son extradition pour la juger pour fraude.

À l’instar de Huawei, elle a nié avoir commis tout acte répréhensible.