Les progrès contre la COVID-19 demeurent fragiles, prévient la Dre Theresa Tam

MONTRÉAL — L’administratrice en chef de la santé publique du Canada dit qu’il est trop tôt pour savoir si la récente tendance à la baisse des nouveaux cas de COVID-19 se poursuivra.

La docteure Theresa Tam a déclaré qu’il y a eu une amélioration des chiffres en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Québec, mais que la maladie reprend de la vigueur ailleurs

Selon la docteure Tam, il semble que les mesures de santé publique en place dans les provinces commencent à porter leurs fruits, mais on ne sait pas encore si elles sont suffisamment vigoureuses et vastes pour maintenir ces progrès.

Certains points chauds dans la propagation du virus sont parvenus à diminuer les cas dans les dernières semaines, mais ils font toujours face à des éclosions alors qu’ils se pressent à vacciner les populations vulnérables.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, a annoncé dimanche que les Forces armées canadiennes appuieront les efforts de vaccination dans une bonne partie du nord de l’Ontario, à travers jusqu’à 32 collectivités de la nation Nishnawbe Aski.

Les militaires doivent déjà être mis à contribution dans le déploiement du vaccin dans des communautés autochtones du Manitoba et de Terre-Neuve-et-Labrador.

Dans un communiqué transmis dimanche, la docteure Tam a insisté sur le fait que les Canadiens doivent continuer de respecter les mesures sanitaires, même s’ils ont été vaccinés contre la COVID-19.

Il est possible que l’efficacité du vaccin prenne jusqu’à 14 jours pour se développer, a-t-elle rappelé.

«En outre, bien que les deux doses des vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna soient efficaces dans une proportion de 94 à 95 %, 5 à 6 % des personnes qui sont entièrement vaccinées peuvent tout de même présenter des symptômes», a aussi souligné la docteure Tam.

Et la propagation des nouveaux variants identifiés au Royaume-Uni, au Brésil et en Afrique du Sud doit être contenue, a-t-elle réaffirmé, tandis que le rôle des vaccins dans la prévention de la transmission du virus continue d’être étudié.

Laisser un commentaire