Les progressistes-conservateurs confirment la candidature de Blaine Higgs

QUISPAMSIS, N.-B. — Le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick a confirmé samedi la candidature du premier ministre Blaine Higgs dans la circonscription de Quispamsis.

La nouvelle survient dans la foulée des rumeurs voulant que des élections générales soient déclenchées sous peu dans la province.

Les candidatures du ministre provincial de la Santé Ted Flemming et du député Gary Crossman ont également été confirmées dans leurs circonscriptions de Rothesay et Hampton.

«Nous sommes dans une situation de gouvernement minoritaire; notre travail est d’être prêts à tout moment», a souligné la directrice générale du parti, Andrea Johnson, samedi après-midi.

Élu premier ministre d’un gouvernement minoritaire en 2018, M. Higgs a déclaré cette semaine qu’il n’a pas encore décidé s’il déclenchera trois élections partielles d’ici le mois d’octobre ou s’il enverra l’ensemble des électeurs aux urnes.

Il a dit qu’il ne voulait pas déclencher des élections générales, mais il a ajouté qu’il devait assurer la stabilité au Nouveau-Brunswick au moment où la province se remet de la pandémie de COVID-19 et se prépare en vue d’une possible deuxième vague.

« Le premier ministre a déclaré publiquement que le déclenchement des élections n’était évidemment pas sa première option, a déclaré Mme Johnson. C’est une question de s’assurer que nous sommes prêts et que nos candidats sont nommés pour lui donner la flexibilité nécessaire de le faire s’il y était contraint.»

Deux autres candidatures ont été confirmées samedi après-midi: la ministre du Développement économique et de la Petite Entreprise Mary Wilson et le ministre de l’Éduction Dominc Cardy.

Le Parti progressiste-conservateur compte 20 élus à l’Assemblée législative, tout comme les libéraux. On compte trois députés de l’Alliance des gens, trois députés verts et un indépendant.

Deux sièges sont vacants à la suite du décès du député progressiste-conservateur Greg Thompson dans Sainte-Croix et de la démission de l’ancien chef libéral Brian Gallant, dans Baie de Shediac-Dieppe.

Un troisième siège pourrait être à pouvoir à Sussex-Fundy-St. Martins si le député progressiste-conservateur Bruce Northrup se retire comme il en a l’intention.

La directrice générale des élections du Nouveau-Brunswick, Kim Poffenroth, a indiqué que la province avait déjà dépensé plus d’un million de dollars pour se préparer à d’éventuelles élections provinciales pendant la pandémie de COVID-19. 2 x

Laisser un commentaire
Les plus populaires