Les propriétaires de garderies privées prévoient une journée de fermeture

MONTRÉAL — Les propriétaires de garderies privées prévoient la tenue d’une première journée de fermeture le 20 octobre prochain à l’échelle des 1 350 garderies de ce modèle au Québec.

C’est ce qu’a indiqué l’Association des garderies non subventionnées en installation (AGNSI) dans un communiqué jeudi soir.

« Nous posons aujourd’hui un geste clair pour l’avenir de nos garderies et pour l’équité des familles du Québec, qui résulte de l’inaction du gouvernement après trois ans de demandes raisonnables et de négociations transparentes, » a expliqué David Haddaoui, président de l’AGNSI.

Les propriétaires de garderies privées font valoir que «51 000 enfants sont toujours sur liste d’attente pour une place en garderie alors que ces mêmes places existent déjà au sein de garderies non subventionnées.»

« Le premier ministre Legault a négocié des transferts fédéraux de l’ordre de près de 6 milliards de dollars pour le système de garderies du Québec ; est-ce que toutes les garderies et familles en bénéficieront équitablement ? » a demandé David Haddaoui dans le communiqué.

Au printemps dernier, le gouvernement provincial avait annoncé la création de milliers de nouvelles places dans des milieux de garde subventionnés.

L’association des propriétaires de garderies privées s’était dite « furieuse » de constater que le gouvernement avait privilégié les garderies subventionnées au détriment des garderies privées non subventionnées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.