Les recherches pour retrouver Martin Carpentier sont suspendues

SAINT-APOLLINAIRE, Qc — Les recherches pour retrouver Martin Carpentier ont été suspendues samedi soir, a annoncé la Sûreté du Québec (SQ) au terme d’une dixième journée de traque.

Dans un communiqué publié peu après 21 h, le corps policier indique qu’il «module ses moyens d’enquête» pour retrouver l’homme de 44 ans qui fait l’objet d’une imposante chasse à l’homme depuis le mercredi 8 juillet.

Martin Carpentier était disparu en soirée en compagnie de ses deux filles, Romy, 6 ans, et Norah, 11 ans. Les corps des deux fillettes avaient été trouvés dans un secteur boisé de Saint-Apollinaire, dans la MRC de Lotbinière, quelques jours plus tard.

La SQ dit avoir «reçu, traité, validé et analysé plus de 1000 signalements» et d’avoir «fouillé plus de 700 adresses, dépendances, chalets et autres lieux dans le but de le localiser ou d’y trouver des indices»

Le corps policier affirme avoir fait des vérifications dans les environs de Saint-Apollinaire, Saint-Agapit et Laurier-Station en fonction des informations dont il disposait.

Les policiers affirment ne pas exclure de redéployer ses policiers dans d’autres secteurs si de nouvelles informations les y conduisaient.

«Parallèlement à cela, d’autres démarches d’enquête sont en cours, écrit la SQ. Nous n’élaborerons pas quant à la nature de celles-ci afin de ne pas nuire à leur efficacité.»

La SQ se dit consciente des inquiétudes que pourrait causer cette annonce et dit réitérer «son engagement et sa détermination» à retrouver Martin Carpentier.

La traque de Martin Carpentier a impliqué un grand nombre de policiers de la SQ qui ratissaient toujours samedi un secteur boisé de Saint-Apollinaire à pied, en véhicule tout-terrain (VTT), à l’aide d’escouades canines et d’agents de protection de la faune.

La sergente Hélène Nepton, porte-parole de la SQ, avait indiqué que les recherches se sont intensifiées, soit depuis qu’il a été rendu public jeudi que Martin Carpentier a possiblement dérobé des objets dans une roulotte qui lui permettraient d’assurer sa survie.

La SQ avait diffusé vendredi une nouvelle photo de l’homme de 44 ans, à l’attention de la population qui habite dans le secteur des recherches et qui est invitée à signaler toute activité anormale autour des roulottes, chalets ou dépendances.

La police disait avoir des raisons de croire que Martin Carpentier pourrait être désespéré pour trouver des moyens d’assurer sa survie en forêt.

Les funérailles de Norah et Romy Carpentier seront célébrées lundi à Lévis.

Laisser un commentaire
Les plus populaires