Les recherches reprennent après la démolition de l’immeuble effondré à Surfside

SURFSIDE, Fla. — Les équipes de recherche ont reçu le feu vert pour reprendre le travail visant à retrouver les victimes de l’effondrement partiel d’un immeuble à logements en copropriété du sud de la Floride.

Les recherches ont pu être relancées après la démolition contrôlée, à l’aide d’explosifs, de la partie de l’immeuble qui demeurait toujours debout et qui posait un risque d’effondrement.

La mairesse du comté de Miami-Dade, Daniella Levine Cava, a déclaré à l’Associated Press que l’opération de démolition s’est déroulée «exactement comme prévu» aux environs de 22 h 30, dimanche.

Des équipes ont immédiatement été dépêchées pour dégager certains des nouveaux débris reliés à la démolition afin de permettre aux secours de reprendre leurs recherches. On espère pouvoir atteindre certaines sections du stationnement intérieur, où des espaces vides pourraient avoir permis à des survivants de trouver refuge. 

Le gouverneur de la Floride, Ron DeSantis, a affirmé que les sections dorénavant accessibles incluent aussi des chambres à coucher où des gens dormaient lors de l’effondrement.

«Nous aurons accès à toutes les parties de cette pile, ce qui était impossible jusqu’à maintenant, a expliqué M. DeSantis. Je pense que cela va augmenter le rythme des recherches.»

On croit que 118 personnes sont toujours prisonnières des décombres de la tour Champlain Sud, qui s’est écroulée le 24 juin dernier, à Surfside.

Personne n’a été rescapé vivant des décombres depuis les premières heures qui ont suivi la tragédie. Trois nouvelles victimes ont été découvertes lundi, a annoncé aux familles touchées le chef adjoint du Service des incendies de Miami-Dade, Raide Jadallah. Cela porte le bilan de décès provisoire à 27 personnes.

Dimanche, les policiers de Miami-Dade avaient identifié David Epstein, 58 ans, comme faisant partie des victimes décédées dans l’effondrement. Son corps avait été retrouvé vendredi.

La mairesse Daniella Levine Cava s’est dite soulagée de savoir que les recherches pouvaient reprendre après avoir été suspendues dans des circonstances plus sécuritaires. Avant la démolition complète, on craignait que la partie toujours debout ne s’effondre à son tour.

Des résidents réclamaient de pouvoir retourner à l’intérieur de leur appartement pour récupérer des effets personnels avant la démolition, mais ces demandes ont été refusées. D’autres s’inquiétaient du sort d’animaux de compagnie pouvant se trouver dans l’immeuble, mais les autorités ont assuré n’avoir aperçu aucun animal après avoir fouillé les lieux trois fois.

Menace de la tempête

L’arrivée prochaine de la tempête tropicale Elsa a aussi contribué à convaincre les autorités à procéder à la démolition rapide de l’immeuble. Des vents puissants pourraient souffler sur la région lundi, même si les dernières prévisions ont déplacé la tempête vers l’ouest, épargnant principalement le sud de la Floride. 

Un météorologue du National Hurricane Center, Robert Molleda, a averti que la région pourrait néanmoins ressentir les effets de la tempête.

«Nous nous attendons principalement à des rafales de tempête tropicale», a-t-il signalé en faisant référence à des vents atteignant une vitesse supérieure à 64 km/h.

Le président Joe Biden a déclaré l’état d’urgence en Floride en raison de la tempête ce qui rend la région admissible à une aide financière fédérale.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.