Les récipiendaires des Prix du Québec dévoilés

QUÉBEC — La cohorte de récipiendaires des Prix du Québec de cette année a été dévoilée mercredi soir.

Il s’agit de la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec en culture et en science.

Pandémie oblige, la cérémonie annuelle n’a pas pu avoir lieu, mais les lauréats reçoivent chacun une médaille et une bourse de 30 000 $.

L’humoriste Yvon Deschamps, la poète, nouvelliste et romancière Carole David et le géant du milieu de la marionnette André Laliberté figurent parmi les récipiendaires en culture.

L’ex-journaliste Solange Chalvin a aussi été primée pour sa promotion de la langue française; Pierre Bourgault, pour ses installations d’art public; et Mohamed Lotfi, pour l’émission radiophonique «Souverains anonymes» qui a reçu des dizaines de milliers de détenus au fil des ans.

Font aussi partie du lot l’architecte, urbaniste et professeur émérite Claude Dubé, qui se consacre à la mise en valeur du patrimoine québécois, ainsi que Malaka Ackaoui et Vincent Asselin, deux architectes paysagistes guidés par des préoccupations environnementales.

Les prix scientifiques ont notamment souligné la carrière d’Isabelle Peretz, figure de proue de la neuroscience de la musique; de Charles Morin, leader mondial de la recherche sur les troubles du sommeil; de Claire Deschênes, ingénieure pionnière; et de William Foulkes, spécialiste en génétique du cancer.

Mireille Cyr a aussi été reconnue pour ses travaux sur les enfants victimes d’agressions sexuelles et leurs parents, de même qu’Anne de Vernal, pour son étude des sédiments marins.

Le prix Relève scientifique, assorti d’une bourse de 5 000 $, a pour sa part été attribué à la chercheuse en environnement Valérie Langlois, qui traque les contaminants s’infiltrant dans nos cours d’eau.

Laisser un commentaire