Les régions de Moncton et Fredericton repassent au «jaune»

HALIFAX — Le Nouveau-Brunswick assouplit les mesures sanitaires à Moncton et à Fredericton, grâce à une diminution du nombre de cas. 

Ces deux régions passent donc de l’«orange» au «jaune». Les rassemblements informels d’un maximum de 20 personnes sont autorisés à l’intérieur et les rassemblements à l’extérieur sont limités à 50 personnes, avec distanciation physique.

Les autorités rappellent toutefois aux Néo-Brunswickois que la situation dans les autres provinces demeure grave et qu’il n’est donc pas encore prudent de baisser la garde.

Une petite ville de la côte sud de l’île de Terre-Neuve déclare d’ailleurs le confinement général après l’apparition en fin de semaine de deux cas de COVID-19.

La mairesse de Harbour Breton, Georgina Ollerhead, explique que cette petite localité d’environ 1600 habitants de la péninsule de Connaigre compte de nombreuses personnes plus âgées et vulnérables. «Un cas de COVID est un cas de trop», a-t-elle déclaré lundi en entrevue. «Le problème est que nous ne savons pas d’où vient ce virus.»

La source de l’un des deux cas dans la région faisant toujours l’objet d’une enquête de traçage, la mairesse et son conseil ont donc demandé aux résidants de rester chez eux autant que possible et de ne sortir que pour les besoins essentiels, comme l’épicerie. La Ville a également demandé aux entreprises non essentielles de fermer leurs portes et les deux écoles de la municipalité ont été fermées lundi.

Par ailleurs, l’autre province insulaire du Canada atlantique, l’Île-du-Prince-Édouard, resserre ses mesures sanitaires, à la lumière elle aussi de cas confirmés dont les origines n’ont pas encore été retracées. Le premier ministre Dennis King a annoncé dimanche que la province entame lundi un confinement «disjoncteur» de deux semaines, pour endiguer l’éclosion.

Laisser un commentaire