Les républicains prennent le contrôle de la Chambre des représentants aux États-Unis

WASHINGTON — Les républicains ont pris le contrôle de la Chambre des représentants des États-Unis mercredi, ce qui va susciter des embûches au programme du président Joe Biden à Washington et des démocrates.

Malgré une très mince majorité de républicains à la Chambre des représentants, cela posera des défis immédiats à l’administration Biden et compliquera la capacité du parti à gouverner.

Plus d’une semaine après les élections de mi-mandat, les républicains ont obtenu le 218e siège nécessaire pour soutirer le contrôle de la Chambre aux démocrates. La portée complète de la majorité du parti pourrait ne pas être claire avant plusieurs jours, voire des semaines, car le dépouillement des bulletins de vote est encore en cours.

Si la tendance se maintient, il pourrait s’agir de la plus faible majorité du Parti républicain du 21e siècle, pire que l’année 2001 alors que les républicains n’avaient qu’une majorité de neuf sièges _ 221-212 et deux indépendants.

On est donc loin de la victoire éclatante à laquelle s’attendaient des démocrates à l’approche des élections de mi-mandat, alors que le parti au pouvoir espérait s’attaquer aux défis économiques dans un contexte où le président Biden est peu populaire.

Toutefois, les démocrates ont réussi à s’accrocher à des districts suburbains modérés de la Virginie au Minnesota et au Kansas.

Les résultats pourraient compliquer les visées du républicain Kevin McCarthy pour devenir le «speaker» de la Chambre, certains députés conservateurs imposant des conditions à leur appui.

M. McCarthy a célébré cette victoire de son parti en se tournant notamment vers les réseaux sociaux.

«Les Américains sont prêts pour une nouvelle direction et les républicains de la Chambre sont prêts à livrer la marchandise», a-t-il écrit dans un gazouillis sur Twitter.

Le président Joe Biden a félicité M. McCarthy, tout en affirmant qu’il est «prêt à travailler avec les républicains de la Chambre pour produire des résultats pour les familles américaines».

«Les élections de la semaine dernière ont démontré la force et la résilience de la démocratie américaine. Il y a eu un rejet de la violence politique et de l’intimidation», a notamment déclaré M. Biden par voie de communiqué.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.