Les résidents permanents peuvent maintenant postuler pour rejoindre les Forces armées

OTTAWA — Les résidents permanents peuvent maintenant postuler afin de s’enrôler dans les Forces armées canadiennes, même s’ils n’ont pas reçu d’entraînement militaire dans un autre pays avant leur arrivée au Canada.

Il s’agit d’une mesure mise en place afin de donner un nouveau souffle au recrutement de personnel militaire, qui accuse du retard par rapport à son objectif d’ajouter 5900 nouveaux membres d’ici le mois de mars prochain.

Plusieurs facteurs ont été évoqués pour expliquer les difficultés de recrutement, dont la pandémie de COVID-19 et la réputation de l’armée qui a été entachée par plusieurs scandales d’inconduites sexuelles impliquant des hauts gradés.

Tous ces éléments font aussi en sorte qu’il manque 8000 membres dans les effectifs militaires du pays, dont des soldats, des marins et des officiers de l’armée de l’air.

Selon le ministère de la Défense nationale, se joindre aux Forces armées peut être une bonne façon pour les résidents permanents d’éventuellement obtenir leur citoyenneté, puisque leur demande sera traitée en priorité par les responsables de l’immigration.

«Les résidents permanents constituent une composante compétente et talentueuse de la population canadienne. C’est pourquoi l’annonce d’aujourd’hui est une nouvelle importante. L’enrôlement de résidents permanents nous aidera à faire croître nos forces armées en y intégrant des gens compétents et bien formés qui choisissent une carrière en uniforme», a indiqué dans un communiqué la ministre de la Défense nationale, Anita Anand.

«Nous continuerons de travailler avec acharnement tous les jours pour constituer une force militaire capable d’attirer et de maintenir en poste des personnes de tous les segments de notre société qui souhaitent servir le Canada.»

En octobre, le chef d’état-major de la Défense, le général Wayne Eyre, avait mis sur pause toutes les activités non essentielles de l’armée afin de plutôt se concentrer sur les opérations de recrutement et de rétention du personnel.

Les Forces armées ont aussi fait des efforts afin d’accroître la diversité dans leurs rangs, notamment en recrutant davantage de membres issus de la diversité. Elles tentent également de créer un climat de travail plus inclusif en revoyant certaines exigences, comme celles du code vestimentaire.

«Pour croître et relever les défis de demain, les Forces armées canadiennes doivent recruter, former et retenir des talents variés au Canada, a rappelé le général Eyre. Ces talents comprennent des résidents permanents, qui apporteront beaucoup d’enthousiasme, d’expérience et de connaissances à l’Équipe de la Défense.

«Nous avons reçu de nombreuses expressions d’intérêt de la part de résidents permanents qui souhaitent s’enrôler dans les Forces armées canadiennes pour servir leur nouveau pays. Nos recruteurs sont très désireux de commencer à échanger avec ces membres éventuels de notre équipe.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.