Les Saskatchewanais en campagne électorale en vue d’un scrutin le 26 octobre

REGINA — Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a officiellement lancé la campagne en vue des élections provinciales du 26 octobre.

M. Moe a rencontré le lieutenant-gouverneur Russell Mirasty mardi matin pour lui demander de dissoudre la législature.

La Saskatchewan avait prévu depuis longtemps de tenir des élections cette année, en vertu de la loi sur les élections à date fixe. En mars, malgré la crise sanitaire, le premier ministre Moe avait suggéré qu’il pourrait déclencher des élections au printemps parce qu’il voulait obtenir un mandat des électeurs «le plus tôt possible». Mais il a finalement respecté la date prévue à l’automne.

Élections Saskatchewan a fait connaître son intention de tenir des élections en toute sécurité en augmentant le nombre de bureaux de vote et en faisant le plein de masques et de désinfectant.

Le Parti saskatchewanais de Scott Moe détenait 46 sièges à l’Assemblée législative lors de la dissolution, tandis que le Nouveau Parti démocratique (NPD) en avait 13.

La Saskatchewan est la plus récente province à déclencher des élections pendant la pandémie de COVID-19. Les électeurs de la Colombie-Britannique seront appelés aux urnes deux jours plus tôt.

M. Moe a opté pour la campagne la plus courte possible: 28 jours, le temps minimum autorisé. Le lancement officiel se fera sans la fanfare typique des élections passées, la pandémie empêchant les rassemblements. Les candidats font déjà du porte-à-porte depuis des semaines.

L’opposition néo-démocrate a présenté des promesses en pré-campagne qui incluent des services de garde d’enfants à 25 $ par jour. Le Parti saskatchewanais de M. Moe a de son côté fait une vague d’annonces de dépenses en infrastructures.

M. Moe souhaite obtenir un quatrième mandat pour le parti et son premier mandat à titre de premier ministre. Il est devenu chef de gouvernement après avoir remporté la direction du parti en 2018, lorsque le premier ministre Brad Wall a décidé de se retirer de la politique.

Selon M. Moe, les électeurs devront se demander cette année à quel parti ils font confiance pour relancer l’économie de la province. Il a déclaré que les décisions de dépenses seraient prises avec l’objectif d’éliminer le déficit prévu de 2,1 milliards $ d’ici 2024. «La prudence budgétaire est l’une des caractéristiques principales de ce parti et c’est toujours un objectif», a-t-il affirmé dans une entrevue menée avant le lancement de la campagne.

Le chef du NPD, Ryan Meili, a dit que son parti mènerait une campagne audacieuse, et il espère que les électeurs verront les néo-démocrates comme une option de changement. «Ils n’en ont pas encore vu assez sur nous pour le savoir, et c’est à cela que sert une campagne.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires