Les services frontaliers ont refoulé 21 migrants irréguliers en mai

OTTAWA — L’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) indique qu’elle a refoulé en mai 21 personnes qui tentaient d’entrer au pays depuis les États-Unis pour demander l’asile.

Selon l’ASFC, 17 d’entre elles ont été interceptées par la Gendarmerie royale du Canada entre des points de contrôle frontaliers officiels au Québec, et quatre autres dans la région du Pacifique. Les 21 migrants ont été refoulés en vertu des règles temporaires entourant la fermeture de la frontière canado-américaine, sauf pour les services essentiels, afin de ralentir la propagation de la COVID-19.

Avant cette fermeture temporaire, des centaines de personnes par mois venaient demander asile au Canada en passant entre des points de contrôle frontaliers officiels — surtout par le chemin Roxham, à Saint-Bernard-de-Lacolle, en Montérégie. Or, le premier accord entre Ottawa et Washington sur la fermeture de la frontière a permis d’abord au Canada de refouler tous ces migrants en situation irrégulière.

Des défenseurs des migrants ont alors soutenu qu’Ottawa se dérobait à ses obligations envers les réfugiés, et les règles ont été assouplies pour permettre à certains migrants de déposer quand même une demande d’asile. Les exceptions comprennent les mineurs non accompagnés et ceux qui ont déjà de la parenté au Canada.

Pour ce faire, ces demandeurs doivent être exemptés de l’Accord canado-américain sur les tiers pays sûrs, qui exige que la demande soit déposée dans le premier pays foulé.

Ceux qui ne sont pas admissibles à l’exemption peuvent toujours déposer une demande une fois qu’ils sont entrés dans le pays, ce qui a poussé de nombreuses personnes à entrer au Canada — souvent à pied — entre des points de contrôle officiels et à faire des demandes une fois qu’elles sont arrivées.

Ottawa indique que 185 demandes ont été déposées le mois dernier auprès des bureaux frontaliers terrestres. Selon les derniers chiffres de la Commission de l’immigration et du statut de réfugié, 58 255 migrants irréguliers ont déposé des demandes au Canada entre février 2017 et mars 2020. À ce jour, 28 644 dossiers seulement ont été entendus. De ce nombre, 14 420 ont été acceptés et 11 948 ont été rejetés; les autres ont été retirés ou abandonnés.

Laisser un commentaire
Les plus populaires