Les soldats qui travaillent dans les CHSLD recevront une prime de 78 $ par jour

OTTAWA — Le gouvernement fédéral va verser une prime aux membres des Forces armées canadiennes qui risquent d’être exposés à la COVID-19 dans le cadre de leurs fonctions.

La Défense nationale affirme que les troupes déployées dans des établissements de soins de longue durée en Ontario, au Québec et ailleurs recevront 78 $ de plus par jour.

L’armée indique que cette indemnité de risque exceptionnel est rétroactive au moment où ils ont commencé leurs fonctions et sera en vigueur jusqu’au 30 septembre.

La Défense nationale affirme que ces soldats sont confrontés aux difficultés physiques de passer tous leurs quarts de travail avec un équipement de protection individuelle complet jusqu’à 12 heures par jour.

L’armée fait valoir que plusieurs d’entre eux ont servi dans ces installations pendant des mois, loin de leur famille pendant une période très difficile.

L’armée estime qu’environ 4 500 soldats seront éligibles pour recevoir le salaire supplémentaire.

«Dès les premiers jours de la pandémie, nos soldats ont déclaré présents, comme ils le font toujours, malgré les risques pour leur propre santé et sécurité», a déclaré vendredi le ministre de la Défense Harjit Sajjan dans un communiqué.

«Cette allocation pour risques exceptionnels est une façon de reconnaître les efforts et les risques importants auxquels sont confrontés les membres des Forces armées canadiennes, qui ont travaillé dur pour assurer la sécurité des membres de nos familles et de nos proches en cette période difficile.»

Les soldats qui recevront l’allocation ont travaillé ou travaillent dans 47 établissements de soins de longue durée au Québec et sept en Ontario.

Les membres des Forces qui ont appuyé le rapatriement de Canadiens de l’étranger et qui ont assuré les services de quarantaine à la Base des Forces armées canadiennes de Trenton en Ontario recevront également la prime.