Les tempêtes de neige provoquent le chaos dans une grande partie du pays

MONTRÉAL — Les conditions climatiques extrêmes ont provoqué le chaos dans une grande partie du Canada, notamment dans l’est du pays.

D’importantes tempêtes ont contraint de nombreuses compagnies à annuler des vols et des trains. Neuf convois de VIA Rail étaient immobilisés au Québec et en Ontario, samedi.

La région de Niagara, dans le sud de l’Ontario, a déclaré l’état d’urgence en raison de la tempête hivernale.

Dans un communiqué, la région affirme que «des conditions de type blizzard, notamment de la poudrerie, des conditions de voile blanc et parfois une visibilité nulle» dans plusieurs de ses municipalités rendent les conditions «traîtres».

Évoquant des pannes d’électricité «généralisées» aggravent également les conditions, la région demande aux résidents de rester chez eux si possible.

Il leur est aussi demandé d’éviter tout déplacement dans ses zones sud, et «en particulier les municipalités de Fort Erie, Wainfleet et Port Colborne».

La Police provinciale de l’Ontario a signalé le premier décès sur les routes de la province depuis le début de la tempête, et les agents enquêtaient pour savoir si les conditions météorologiques extrêmes avaient joué un rôle ou non.

«Sortir pourrait vous mettre en danger et en péril, car les premiers intervenants d’urgence pourraient ne pas être en mesure de répondre aux appels», a déclaré le canton de Wainfleet sur Twitter.

«Si vous êtes à la maison sans électricité, veuillez faire ce que vous pouvez pour conserver la chaleur, aider vos amis, votre famille et vos voisins aux endroits où cela est sûr de le faire», indique un avertissement sur le site Web de la ville de Port Colborne.

Vers 17h samedi, la tempête massive à l’origine de tout le chaos avait touché six provinces et se déplaçait sur l’Ontario et le Québec, a indiqué la météorologue d’Environnement Canada, Victoria Nurse.

«L’un des impacts les plus importants a été le vent, qui a entraîné une forte poudrerie, une réduction de la visibilité et des collisions sur les routes», a mentionné Mme Nurse.

«Notre principale leçon aujourd’hui et pour demain est donc de voyager très prudemment. Essayez d’éviter les déplacements, mais si vous devez voyager, soyez très prudent.»

Certaines parties du sud et du nord-est de l’Ontario verraient probablement des bourrasques de neige provenant des Grands Lacs pendant la nuit et le jour de Noël, a déclaré la météorologue.

En début de soirée samedi, seulement une province et un territoire n’étaient pas touchés par un avertissement météorologique d’Environnement Canada: le Nunavut et la Nouvelle-Écosse.

Nombreuses annulations chez VIA Rail

Vee Grunda, une passagère coincée sans nourriture et sans eau à bord d’un train de VIA Rail à Cobourg, dit que le convoi s’est arrêté «au milieu de nulle part» vers 23h, vendredi. Finalement, les passagers, qui ont été transférés à bord d’un autre train, ont reçu une barre tendre, une bouteille d’eau tout en ayant le choix entre une tasse de café ou de thé.

Certains passagers ont déclaré sur les réseaux sociaux avoir été bloqués à bord des trains pendant plus de 18 heures sans nourriture ni eau.

Vee Grunda a indiqué que des pompiers sont venus aider les passagers à changer de train.

VIA Rail a indiqué que plus de 20 trains ont été annulés dans le corridor Québec-Windsor en raison des pannes de courant liées aux conditions météorologiques ou des arbres abattus.

Sept autres trains ont été entièrement annulés samedi matin, a indiqué la compagnie ferroviaire dans un communiqué. Le service devrait accuser d’importants retards.

«Certains ont souffert d’une attaque d’anxiété. Certains passagers souffraient du diabète. Nous avions un bébé de deux mois, des personnes âgées, a énuméré Mme Grunda lors d’une entrevue téléphonique. VIA Rail n’a pas éteint les lumières. Personne n’a pu dormir. La situation était tendue.»

Des passagers sont même sautés du train pour aller s’aventurer à l’extérieur. «Ils tentaient d’aller dans les cours des gens, d’aller dans une rue», a mentionné Mme Grunda.

VIA Rail a déclaré qu’elle essayait d’amener les passagers à leurs destinations finales, soit en faisant avancer les trains gelés, soit en apportant de nouveaux trains qui pourraient les transporter en toute sécurité.

La compagnie a indiqué qu’elle avait concentré ses efforts à tenter de garder ses passagers le plus à l’aise possible compte tenu des circonstances et à les amener à destination le plus rapidement possible. «Nous faisons tous les efforts pour trouver des solutions pour atteindre les trains immobilisés», peut-on lire dans une déclaration.

Ce dysfonctionnement du service chez VIA Rail a grandement déplu au ministre fédéral des Transports Omar Alghabra.

«La situation actuelle avec VIA-Rail est inacceptable. Nous sommes en contact pour régler les problèmes de manière sécuritaire. Les conditions météorologiques ont entraîné des retards dans notre système de transport et la sécurité des passagers et équipages est notre priorité», a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux.

En début de soirée, VIA Rail a indiqué sur son site Web qu’il est forcé «d’annuler tous les trains entre Toronto et Ottawa et Toronto et Montréal pour le 25 décembre» en raison du déraillement d’un train survenu plus tôt samedi.

En Ontario, Hydro One rapportait que 69 853 clients étaient toujours privés de courant aux environs de midi. Ce nombre a grimpé à plus de 76 000 à 14h, puis a chuté à environ 47 500 vers 23h. L’entreprise a indiqué que certains clients devront patienter plusieurs jours avant d’avoir de l’électricité de nouveau.

Plusieurs aéroports ont été touchés par les tempêtes. WestJet dit avoir annulé 60 de ses 500 vols prévus samedi. La compagnie a annulé 1307 vols depuis le 18 décembre.

Au lendemain, les autorités ont lancé de nombreux appels à la prudence.

«Aux Canadiens touchés par les conditions météorologiques hivernales partout au pays: soyez prudents. Des équipes travaillent d’arrache-pied pour dégager les routes, rétablir le courant et remettre les services en ligne. Assurons-nous aussi que nos amis et nos voisins vont bien», a écrit le premier ministre fédéral Justin Trudeau sur Twitter.

Dans les Maritimes

Environnement Canada prévoyait de fortes pluies et des vents puissants tout au long de la veille de Noël dans les Maritimes. La tempête pourrait atteindre Terre-Neuve-et-Labrador samedi soir.

Au nord du Nouveau-Brunswick, certaines communautés se préparaient aussi à recevoir des ondes de tempêtes, notamment au cours de la marée haute de samedi après-midi. En Nouvelle-École, des rafales ont atteint les 115 km/heure.

Plus de 25 000 clients sur la côte est du Canada étaient privés d’électricité tôt samedi soir, dont la majeure partie – plus de 18 000 – au Nouveau-Brunswick. Ils étaient plus de 90 000 plus tôt dans la journée.

On en recensait environ 23 000 pannes de courant au Nouveau-Brunswick, 9600 en Nouvelle-Écosse, 2000 sur l’Île-du-Prince-Édouard et 600 à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le Nouveau-Brunswick était aux prises avec l’une des plus importantes pannes de courant que la province ait connues depuis des décennies.

«Il s’agit de l’une des plus importantes interruptions de service à l’échelle de la province des 25 dernières années », a déclaré le porte-parole d’Énergie NB, Marc Belliveau.

Dans le sud-ouest de Terre-Neuve, la ville de Port aux Basques, qui tente encore de se rétablir des effets de la tempête post-tropicale Fiona, était frappée par des inondations causées par l’onde de tempête. Le maire Brian Button a indiqué que les routes, les terrains de jeux et un parc communautaire étaient envahis par les eaux après la marée haute de samedi matin.

Fiona avait détruit une centaine de maisons à Port aux Basques en septembre.

«Aujourd’hui, quand la mer nous malmène, elle s’approche de nos maisons. Le niveau de l’eau aujourd’hui, c’était incroyable», a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.