Les tornades font sept morts aux États-Unis et frappent la ville de Selma

SELMA, Ala. — Les secours ont travaillé toute la nuit de jeudi à vendredi à la recherche de personnes piégées après qu’un système de tempête meurtrier a engendré des tornades dans certaines parties du sud des États-Unis. Au moins sept personnes ont été tuées et des dégâts importants ont été recensés dans la ville de Selma, en Alabama.

Six personnes sont mortes dans le comté d’Autauga, en Alabama, à environ 64 kilomètres au nord-est de Selma, où une tornade a tracé un chemin de 32 kilomètres à travers deux communautés rurales, détruisant des dizaines de maisons, selon le directeur de la gestion des urgences du comté, Ernie Baggett.

Au moins 12 personnes ont été suffisamment blessées pour être transportées à l’hôpital par des intervenants d’urgence, ajoute M. Baggett à l’Associated Press. Il indique que des équipes coupaient des arbres abattus jeudi soir pour rechercher d’autres personnes ayant besoin d’aide.

Environ 40 maisons ont été détruites ou gravement endommagées, dont plusieurs maisons mobiles qui ont été lancées dans les airs. 

Une image plus complète des dégâts émergera vendredi alors que davantage de victimes sont recherchées, annoncent les autorités. Le National Weather Service a indiqué jeudi soir que des dommages présumés causés par une tornade avaient été signalés dans au moins 14 comtés de l’Alabama et 5 comtés de Géorgie. Tôt vendredi, des dizaines de milliers de clients sont restés sans électricité dans les deux États.

À Selma, une ville gravée dans l’histoire du mouvement des droits civiques, le conseil municipal s’est réuni sur un trottoir en utilisant les lumières des téléphones portables pour déclarer l’état d’urgence.

En Géorgie, un passager est décédé lorsqu’un arbre est tombé sur un véhicule à Jackson, selon le coroner du comté de Butts, Lacey Prue. Dans le même comté au sud-est d’Atlanta, la tempête semble avoir fait dérailler un train de marchandises, d’après des responsables.

Trois facteurs — un cycle météorologique naturel de La Niña, le réchauffement du golfe du Mexique probablement lié au changement climatique et un déplacement de l’activité des tornades vers l’est pendant des décennies — se sont combinés pour rendre la série de tornades de jeudi inhabituelle et dommageable, explique Victor Gensini, professeur de météorologie à la Northern Illinois University.

La Niña, un refroidissement de certaines parties du Pacifique qui modifie la météo dans le monde entier, a été un facteur dans la création d’un courant-jet ondulé qui a provoqué un front froid, souligne M. Gensini. Mais cela ne suffit pas pour ce grand nombre de tornades. L’autre ingrédient est l’humidité.

Normalement, l’air dans le sud-est est assez sec à cette période de l’année, mais le point de rosée était deux fois la normale, probablement à cause de l’eau inhabituellement chaude dans le golfe du Mexique, qui est sûrement influencée par le changement climatique, selon M. Gensini. Cette humidité a frappé le front froid, créant des tempêtes meurtrières.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.