Les travailleurs de l’éducation se rapprochent d’une grève en Ontario

TORONTO — Les travailleurs du secteur de l’éducation en Ontario se rapprochent un peu plus d’une possible grève, puisque les négociations avec le gouvernement ont de nouveau échoué.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) a remis mercredi un préavis de cinq jours concernant son intention de débrayer en raison de l’échec des pourparlers. Ses membres concernés par ce conflit déclencheront une grève lundi si aucune entente n’est trouvée d’ici là.

Les 55 000 employés de l’éducation ont déjà tenu deux jours de grève plus tôt ce mois-ci, mais la province a adopté une loi spéciale leur imposant un contrat de travail et forçant leur retour au travail.

Le gouvernement a ensuite promis d’abroger la loi spéciale et le syndicat est retourné à la table des négociations pour reprendre les échanges.

Selon le SCFP, les deux parties se sont récemment entendues sur une augmentation salariale de 3,59 %, mais le syndicat souhaite toujours obtenir des garanties quant à des embauches supplémentaires chez les aides-enseignants, les bibliothécaires, les gardiens et les secrétaires.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, a rappelé que le gouvernement a présenté de multiples offres améliorées et n’a demandé aucune concession en retour.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.