Les travailleurs étrangers temporaires pourront former 20 % des employés

OTTAWA – Le gouvernement fédéral gèle à 20 pour cent la proportion de travailleurs étrangers temporaires que les compagnies peuvent embaucher.

Une refonte du controversé programme canadien des travailleurs étrangers temporaires est nécessaire, a dit la ministre du Travail, MaryAnn Mihychuk, ajoutant qu’elle annoncerait son plan de réforme plus tard cette année.

En attendant, le seuil de 20 pour cent, qui devait s’abaisser à 10 pour cent à partir du 1er juillet, sera maintenu.

Ron Davidson, du Conseil des viandes du Canada, s’est réjoui de cette annonce qui, selon lui, sera reçue avec soulagement par les usines de transformation de viandes touchées par d’importantes réductions de main-d’oeuvre, bien que tout ne soit pas réglé.

Les employés ayant commencé à avoir recours à des travailleurs étrangers temporaires avant que le gouvernement conservateur ne réforme le programme pourront continuer de les employer à proportion de 20 pour cent du total de leurs employés.

Ceux qui ont embauché temporairement des travailleurs étrangers pour la première fois après cette date devront toutefois respecter un seuil de 10 pour cent.