Les travaux sur les batteries lithium-ion récompensés par un Nobel de chimie

STOCKHOLM — Trois scientifiques ont reçu mercredi le prix Nobel de chimie pour leur contribution au développement des batteries lithium-ion, qui ont permis de réinventer le stockage de l’énergie et de transformer les voitures, les téléphones portables et de nombreux autres appareils dans un monde de plus en plus portable et électronique.

Le prix est allé à John B. Goodenough de l’Université du Texas; M. Stanley Whittingham de l’Université d’État de New York à Binghamton; et Akira Yoshino de Asahi Kasei Corporation et de l’Université Meijo, au Japon.

Dans un communiqué, le comité a déclaré que les batteries lithium-ion «ont révolutionné nos vies», et que les lauréats «ont jeté les bases d’une société sans fil et sans combustible fossile».

Le comité Nobel a déclaré que la batterie lithium-ion avait ses racines dans la crise du pétrole des années 1970, alors que M. Whittingham travaillait au développement de méthodes visant à aboutir à des technologies énergétiques sans combustibles fossiles.

Les prix sont accompagnés d’une récompense de 9 millions de couronnes suédoises (1,2 million $ CAN), d’une médaille d’or et d’un diplôme, qui seront décernés le 10 décembre — anniversaire de la mort d’Alfred Nobel en 1896 — à Stockholm et à Oslo, en Norvège.

M. Nobel, un industriel suédois qui a inventé la dynamite, a décidé que les prix de physique, chimie, médecine et littérature devraient être décernés à Stockholm et le prix de la paix, à Oslo.

Les plus populaires