Les vétérans des missions de l’ONU et de l’OTAN peuvent obtenir de l’aide

HALIFAX — Des milliers de personnes se sont rassemblées lundi matin à Halifax pour assister à la cérémonie du jour du Souvenir à la place Grand Parade, dont des vétérans des missions des Nations unies et de l’OTAN.

Sous les salves de canon provenant de la Citadelle voisine, la «mère de la Croix d’argent» de 2013, Anne Snyder, a déposé une couronne de fleurs au nom de toutes les mères canadiennes qui ont perdu un enfant à la guerre. Son fils, Jonathan Snyder, est mort des suites d’un accident survenu pendant la guerre en Afghanistan.

Alors que la couronne était portée devant le cénotaphe, Angus Cameron, défenseur des anciens combattants, était au garde-à-vous avec d’autres vétérans qui ont participé à des opérations menées sous l’égide de l’ONU ou de l’Alliance atlantique (OTAN) — de la guerre de Corée aux conflits en Irak et en Afghanistan.

L’ancien combattant de 57 ans a déclaré qu’il venait à la cérémonie chaque année pour rendre hommage aux vétérans mais aussi pour rappeler à tous ceux qui pourraient souffrir de troubles de stress post-traumatique que son organisme existe et peut offrir de l’aide.

Le représentant régional de «Vétérans ONU-OTAN Canada» a déclaré que ces jeunes hommes et femmes avaient «assisté à de terribles événements» dans diverses guerres et risquaient de subir des dommages par la suite.

M. Cameron estime qu’il y a plus de 7000 «vétérans de l’ONU et de l’OTAN» au Canada.

Les plus populaires