Les visites aux urgences ont chuté de 25 % au début de la pandémie

TORONTO — Les visites aux services d’urgence ont chuté de 25 % dans les premiers jours de la pandémie de COVID-19, selon une nouvelle étude.

L’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) a constaté que 318 000 visites de moins ont eu lieu en mars 2020, comparativement à mars 2019.

La baisse a été encore plus prononcée la dernière semaine de mars, lorsque les visites ont chuté de 49 %. Cela a coïncidé avec les restrictions de déplacement et la fermeture d’écoles et de garderies imposées dans une grande partie du Canada.

La réduction la plus importante des visites — de 29 % au Canada — a été enregistrée chez les patients moins urgents.

Mais les visites de patients gravement malades ou blessés, tels que ceux nécessitant une réanimation, ont également diminué de 14 %.

Selon les analystes, les chiffres confirment des données anecdotiques selon lesquelles il y a eu moins de visites dans les urgences pour des problèmes autres que la COVID-19.

«La comparaison avec les données de l’an dernier indique clairement que bon nombre de Canadiens ont évité les urgences dans les premières semaines de la pandémie. Pour certains patients, cela pourrait avoir entraîné de graves conséquences», a déclaré Greg Webster, directeur des Services d’information sur les soins ambulatoires et de courte durée  de l’ICIS, lundi, dans un communiqué.

Les données ont révélé qu’il y avait eu 20 427 visites le 31 mars 2020, contre 40 803 visites à la même date en 2019.

Les résultats sont fondés sur plus de 80 % des visites aux services d’urgence signalées à l’ICIS.

Laisser un commentaire
Les plus populaires