L’Espagne est secouée par un drame familial

MADRID — L’Espagne est sous le choc depuis que des enquêteurs qui fouillaient le fond marin près des îles Canaries ont retrouvé le corps d’une des deux soeurs enlevées par leur père il y a quelques semaines.

Des coroners ont confirmé que le corps est celui de l’aînée, Olivia, qui avait six ans. Le corps a été retrouvé à une profondeur d’un kilomètre, dans un sac attaché à une ancre.

Un autre sac similaire, mais vide, a été retrouvé à proximité par un navire de recherches océanographiques qui participe à l’enquête, a dit la Guardia Civil espagnole. L’agence policière a ajouté que les opérations pour retrouver la fillette d’un an, Anna, et le père, Tomás Gimeno, se poursuivent.

Des dirigeants régionaux et nationaux ont dénoncé vendredi la mort d’Olivia et offert leur appui à la mère des deux enfants, Beatriz Zimmermann.

«Je ne peux pas imaginer la douleur que ressent la mère des petites Anna et Olivia, a dit sur Twitter le premier ministre espagnol Pedro Sánchez. Je lui offre tout mon amour et celui de toute ma famille.»

Des organisations de défense des droits des femmes ont appelé à la tenue de manifestations à travers le pays, alors que la violence contre les femmes semble en hausse. Les enfants sont souvent les victimes collatérales d’événements tragiques.

M. Gimeno et les fillettes ont été portés disparus le 27 avril sur Tenerife, la plus grande île de cet archipel situé au large de l’Afrique de l’Ouest.

Leur mère, qui est divorcée du père, prétend qu’il l’a prévenue qu’elle ne les reverrait plus jamais.

Les enquêteurs ont tout d’abord lancé une vaste enquête sur terre et sur mer, puis les recherches ont été concentrées au large de Tenerife quand le bateau de M. Gimeno a été retrouvé vide et à la dérive.

L’agence policière internationale Interpol a diffusé des photos des filles et publié un «avis jaune» qui doit aider à retrouver les personnes disparues.

La mère des filles a diffusé plusieurs vidéos d’elles en ligne pour aider à les retrouver.

Laisser un commentaire