Lettre du Bloc Québécois aux Européens critiquant l’achat de Transat par Air Canada

MONTRÉAL — Le Bloc Québécois (BQ) a écrit à la Commission européenne qui se penche sur la vente d’Air Transat afin de porter à son attention ses préoccupations. 

Le député de Pierre Boucher-Les Patriotes-Verchères, Xavier Barsalou Duval, a écrit que dans l’éventualité où la transaction serait conclue selon la volonté d’Air Canada, il y aurait plusieurs enjeux préoccupants pour le Québec et l’Union européenne. 

À son avis, la transaction aurait un effet direct sur les prix en plus de diminuer l’offre et les choix offerts aux consommateurs.   

Le porte parole du Bloc Québécois en matière de Transports, d’Infrastructures et de Collectivités ajoute que la transaction placerait Air Canada dans une position dominante face aux autres transporteurs aériens.  

Dans sa lettre envoyée à Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive à la direction générale de la Commission européenne, le député Barsalou Duval reproche au conseil d’administration d’Air Transat d’avoir caché aux actionnaires l’existence d’une autre offre que celle d’Air Canada qui serait une alternative valable qui permettrait de préserver la concurrence du secteur.   

Il se fait aussi critique du manque de transparence de Transports Canada dans son propre processus d’analyse de la transaction.   

Le député rappelle qu’en mars 2020, le Bureau de la concurrence du Canada a remis un rapport démontrant que l’acquisition d’Air Transat par Air Canada pourrait conférer à Air Canada une position dominante, voire de monopole sur des dizaines de liaisons, dont plusieurs avec l’Europe, en plus de lui permettre de contrôler plus de la moitié de la capacité Canada-Europe.

Entreprises citées dans cette dépêche: Transat (TSX:TRZ), Air Canada (TSX:AC)

Laisser un commentaire