Lévis: plaintes d’extorsion à caractère sexuel logées par de jeunes personnes

LÉVIS, Qc — Plusieurs plaintes venant de personnes d’âge mineur ou de jeunes adultes ont récemment été déposées à la police de Lévis concernant des tentatives d’extorsion en lien avec des images ou vidéos à caractère sexuel prises à leur insu, ce qui est communément appelé la «sextorsion».

Les dossiers examinés jusqu’ici par les enquêteurs du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL) révèlent que d’abord, une jeune femme entre en communication avec de jeunes garçons par l’entremise d’Instagram et de Snapchat.

Rapidement, elle invite les victimes pour une discussion sur l’application Hangouts.

Une fois sur la plateforme, la jeune femme incite les victimes à se dévêtir devant une caméra vidéo; les scènes sont enregistrées à leur insu.

Par la suite, la malfaitrice menace les jeunes garçons de publier les images d’eux et de les transmettre à des personnes qu’ils connaissent, à moins qu’ils lui transfèrent des sommes d’argent.

Les enquêteurs du SPVL sont parvenus à trouver une description approximative des adresses courriel qui auraient été utilisées par les bandits.

La police suggère à toute personne qui s’est fait prendre dans ce genre de stratagème de cesser toute communication avec la personne ayant commis la sextorsion et de suspendre les comptes, sans toutefois les supprimer.

Les autorités exhortent aussi à ne pas envoyer d’argent et à contacter le service de police.

Laisser un commentaire