L’ex-ambassadrice des États-Unis en Ukraine témoigne devant le Congrès

WASHINGTON — L’ancienne ambassadrice des États-Unis en Ukraine, Marie Yovanovitch, a déclaré vendredi aux élus du Congrès que le président Donald Trump avait fait pression sur le département d’État pour la déloger de ses fonctions.

Dans sa déclaration d’ouverture obtenue par l’Associated Press, Mme Yovanovitch affirme qu’elle a été rappelée «brusquement» en mai et informée que le président avait perdu confiance en elle. Elle a ajouté qu’un responsable lui avait dit qu’il y avait une «campagne concertée» contre elle et que M. Trump avait exercé des pressions sur des responsables pendant presque un an pour qu’elle soit renvoyée.

«Bien que je comprenne que je sois au service du président, j’étais néanmoins incrédule que le gouvernement américain ait choisi de renvoyer une ambassadrice en se basant, pour autant que je sache, sur des affirmations infondées et fausses de personnes aux motifs clairement discutables», a écrit Mme Yovanovitch dans la déclaration.

L’ex-ambassadrice a été entendue au Congrès vendredi dans le cadre de l’enquête pour destitution lancée par les démocrates. Elle a accepté l’invitation des élus à témoigner malgré la prétention de M. Trump selon laquelle aucun membre de son administration ne coopérerait à l’enquête.

Le président a déclaré plus tôt cette semaine qu’il empêcherait tous les responsables de son administration de témoigner, affirmant que l’enquête qui pourrait ultimement mener à sa destitution était injuste et «illégitime». On ne sait pas si Mme Yovanovitch, qui travaille maintenant à l’Université Georgetown, a témoigné avec ou sans le consentement de la Maison-Blanche.

Les démocrates examinent les interactions de M. Trump avec le président ukrainien. Ils se penchent notamment sur les pressions exercées par M. Trump sur les autorités ukrainiennes pour qu’elles lancent des enquêtes sur son rival politique Joe Biden et sa famille.

Mme Yovanovitch a été rappelée de Kiev au moment où l’avocat personnel de Donald Trump, Rudy Giuliani — qui ne joue aucun rôle officiel au sein de l’administration — tentait d’inciter les autorités ukrainiennes à enquêter sur des allégations de corruption sans fondement contre Joe Biden et son fils.

Marie Yovanovitch a été démise de ses fonctions après avoir insisté pour que les demandes d’enquête de M. Giuliani aux autorités ukrainiennes soient relayées par des voies officielles, selon un ancien diplomate qui s’est entretenu avec elle.

Jeudi, dix sénateurs démocrates ont envoyé une lettre au secrétaire d’État, Mike Pompeo, demandant des explications sur le renvoi de Mme Yovanovitch avant la fin de son mandat de trois ans.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire