L’ex-CSeries, la cimenterie de Port-Daniel et Kruger coûtent cher aux contribuables

MONTRÉAL — Québec a profité de la mise à jour économique pour faire le point sur les pertes anticipées à l’égard d’investissements comme l’A220, Ciment McInnis et Kruger et qui s’élèvent à environ 1,4 milliard $.

Dans le document présenté jeudi par le ministre des Finances, Eric Girard, la somme a été inscrite pour l’année financière 2019-2020 où l’on indique que le solde budgétaire est finalement de 32 millions $, ce qui constitue une révision à la baisse d’environ 3 milliards $.

La valeur du placement effectué par Québec dans l’ex-C Series de Bombardier a maintenant fondu de 1,04 milliard $, soit 434 millions $ de plus par rapport à la dernière évaluation. 

Depuis février dernier, l’État, par l’entremise d’Investissement Québec (IQ), détient 25 % du programme contrôlé par Airbus étant donné que Bombardier a quitté l’aventure, dans la foulée de son recentrage vers les avions d’affaires.

Québec table également sur une «perte estimée» de 378 millions $ pour son investissement dans Ciment McInnis, l’exploitant de la cimenterie gaspésienne de Port-Daniel qui fait l’objet de rumeurs de vente imminente.

Ce complexe d’environ 200 employés s’est accompagné d’une facture salée de 1,6 milliard $ en raison d’importants dépassements de coûts. La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) a également injecté plus de 450 millions $ dans ce projet depuis 2014.

Finalement, le gouvernement Legault ne s’attend pas à revoir de sitôt les 125 millions $ prêtés à Kruger dans son projet d’usine de fabrication de papiers tissu à Sherbrooke, annoncé en août 2018.

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:BBD.B)

Laisser un commentaire