L’ex-députée verte Atwin, qui a fait défection chez les libéraux, ajuste son discours

OTTAWA — Jenica Atwin a ajusté sa position sur Israël pour s’aligner sur le Parti libéral au pouvoir, qu’elle a rejoint il y a quatre jours. 

La députée de Fredericton a quitté les Verts jeudi dernier après avoir ouvertement critiqué l’appel de la cheffe du parti, Annamie Paul, à une désescalade dans les récentes violences meurtrières entre Israël et les Palestiniens. 

Mme Atwin avait déclaré à l’époque qu’elle soutenait les Palestiniens et qu’il n’y avait «pas deux camps à ce conflit, seulement des violations des droits de la personne» par Israël, qu’elle accusait de poursuivre une politique d’apartheid au Proche-Orient. 

Mais elle affirme aujourd’hui que ses paroles visaient à «envoyer de la force et de l’amour» à ceux qui ont besoin de soutien. 

Elle reconnaît que les Palestiniens mais aussi les Israéliens ont souffert dans ce conflit, et elle regrette si son choix de mots a causé du tort aux personnes qui souffrent. 

La députée ajoute qu’elle a hâte de travailler avec ses nouveaux collègues libéraux de toutes confessions pour continuer à soutenir la paix et une solution à deux États dans le conflit au Proche-Orient.  

Mme Atwin avait été l’une des trois seules personnes du Parti vert à être élues lors du scrutin d’octobre 2019; les deux autres, Elizabeth May et Paul Manly, ont été élus en Colombie-Britannique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.