L’ex-ministre Jody Wilson-Raybould promet des «mémoires politiques» à l’automne

OTTAWA — L’ex-ministre libérale Jody Wilson-Raybould doit publier à l’automne ses mémoires politiques, qui pourraient jeter un nouvel éclairage sur ses derniers jours, mouvementés, au sein du gouvernement de Justin Trudeau.

L’éditeur HarperCollins Canada affirme avoir acquis les droits sur le livre de l’ancienne ministre de la Justice, intitulé «’Indian’ in the Cabinet: Speaking Truth to Power» («Indienne» au cabinet: dire la vérité à ceux qui sont au pouvoir).

L’éditeur affirme que Mme Wilson-Raybould expliquera pourquoi elle s’est lancée en politique fédérale et elle racontera son expérience en tant que leader autochtone au sein du cabinet et comment elle a tourné la page après l’«affaire SNC-Lavalin».

Mme Wilson-Raybould a été ministre jusqu’au début de 2019, après un affrontement avec le cabinet du premier ministre sur la façon dont on devait traiter l’éventuelle poursuite criminelle contre le géant québécois de l’ingénierie SNC-Lavalin.

Cet affrontement entre la Procureure générale et le cabinet du premier ministre s’est transformé pour Justin Trudeau en «scandale politique», qui a mené finalement à la démission de Mme Wilson-Raybould du cabinet. Elle a siégé comme députée indépendante d’avril 2019 jusqu’aux élections générales de cette année-la, où elle a été réélue députée de Vancouver-Granville. 

Son livre, dont la sortie est prévue pour octobre, sera son deuxième: elle avait publié en septembre 2019 un essai sur les droits des peuples autochtones, l’autonomie gouvernementale et la réconciliation: «From Where I Stand».

Laisser un commentaire