L’ex-ministre péquiste Alexandre Cloutier nommé président de l’Université du Québec

MONTRÉAL — L’ancien député et ministre péquiste Alexandre Cloutier, qui a quitté la vie politique en 2018, fait carrière maintenant dans le domaine de l’éducation où il assumera de nouvelles fonctions à compter de ce jeudi à titre de président de l’Université du Québec.

Le Conseil des ministres a entériné mercredi soir sa nomination à la tête du réseau universitaire, qui comprend 10 établissements francophones fréquentés par plus de 100 000 étudiants dans la province.

Il succédera ainsi à Johanne Jean et son mandat sera d’une durée de cinq ans.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, a félicité M. Cloutier dans le communiqué émis par le gouvernement du Québec en soirée pour annoncer sa nomination.

«Je suis heureuse de la nomination d’Alexandre Cloutier. Il s’est distingué après un processus de sélection rigoureux au cours duquel plusieurs candidatures de talent ont été évaluées. M. Cloutier a toutes les qualités nécessaires pour assumer ce rôle et contribuer à faire grandir et rayonner ce joyau économique, social et culturel qu’est le réseau de l’Université du Québec», a déclaré la ministre Déry.

Alexandre Cloutier, aujourd’hui âgé de 45 ans, était une figure connue de l’Assemblée nationale, où il a effectué quatre mandats. Il a été élu député du Parti québécois dans la circonscription de Lac-Saint-Jean en 2007, puis réélu en 2008, en 2012 et en 2014.

Il a notamment été ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste, dans le gouvernement de Pauline Marois.

Après avoir passé près de 12 ans à l’Assemblée nationale, Alexandre Cloutier est devenu vice-recteur aux partenariats, aux affaires internationales et autochtones de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) en 2018.

Diplômé en droit civil de l’Université d’Ottawa, en droit constitutionnel de l’Université de Montréal et en droit international public de l’Université Cambridge et membre du Barreau du Québec, Alexandre Cloutier a récemment présidé la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique, qui a mené à l’adoption de la Loi sur la liberté académique dans le milieu universitaire.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.