L’ex-policier Chauvin écope de 22 ans et demi de prison pour le meurtre de George Floyd

MINNEAPOLIS — L’ancien policier de Minneapolis Derek Chauvin s’est vu infliger une peine de 22 ans et demi de prison pour le meurtre de George Floyd, dont les halètements agonisants sous le genou de Chauvin ont provoqué le plus grand tollé contre l’injustice raciale aux États-Unis depuis des générations.

La peine – qui n’a pas atteint les 30 ans demandés par les procureurs – a été prononcée après que Chauvin a rompu son silence de plus d’un an devant le tribunal pour présenter ses condoléances aux membres de la famille Floyd et déclarer qu’il espérait que davantage d’informations leur donneraient finalement «une certaine tranquillité d’esprit».

Avec un bon comportement, Chauvin, 45 ans, pourrait obtenir une libération conditionnelle après avoir purgé les deux tiers de sa peine, soit environ 15 ans.

En imposant la peine, le juge Peter Cahill est allé au-delà de la peine de 12 ans et demi prescrite par les directives de l’État, citant «votre abus de position de confiance et d’autorité ainsi que la cruauté particulière» manifestée à l’égard de M. Floyd.

Chauvin a aussitôt été reconduit en prison. Comme pour les verdicts déclarés en avril, il a montré peu d’émotion lorsque le juge a prononcé la sentence. Ses yeux se sont déplacés rapidement à travers la salle d’audience, son masque contre la COVID-19 dissimulant une grande partie de son visage.

Le policier blanc licencié a été reconnu coupable de meurtre non intentionnel au deuxième degré, de meurtre au troisième degré et d’homicide involontaire au deuxième degré pour avoir appuyé son genou contre le cou de George Floyd pendant plus de neuf minutes tandis que l’homme noir de 46 ans haletait qu’il ne pouvait pas respirer et est devenu mou le 25 mai 2020.

Prise par un passant, la vidéo de l’arrestation de George Floyd, soupçonné d’avoir passé un faux billet de 20 $ dans un dépanneur, a déclenché des protestations à travers le monde et conduit à des violences à Minneapolis et ailleurs au pays.

Vendredi, Chauvin, qui n’a pas témoigné lors de son procès, a retiré son masque et s’est tourné vers la famille Floyd, ne parlant que brièvement en raison de ce qu’il a appelé «quelques questions juridiques supplémentaires» – une référence apparente au procès fédéral de droits civiques auquel il fait encore face.

«Mais très brièvement, cependant, je tiens à présenter mes condoléances à la famille Floyd. Il y aura d’autres informations à l’avenir qui seraient pertinentes. Et j’espère que les choses vous apporteront une certaine tranquillité d’esprit», a-t-il déclaré, sans donner plus de détails.

Les membres de la famille de George Floyd ont pris la parole et ont exprimé leur tristesse à propos de sa mort. Ils ont demandé la peine maximale.

«Nous ne voulons plus voir de claques sur les doigts. Nous avons déjà vécu cela», a déclaré en larmes Terrence Floyd, l’un des frères de George Floyd.

Le procureur Matthew Frank avait demandé au juge de dépasser les directives de détermination de la peine et d’infliger à Chauvin 30 ans de prison, affirmant que la torture était le «mot juste» pour ce que le policier a fait à George Floyd.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.