L’homme accusé d’avoir abattu 4 personnes à Fredericton retourne en cour

FREDERICTON — Un homme du Nouveau-Brunswick accusé d’avoir abattu quatre personnes, dont deux policiers, lors d’une fusillade en août dernier, était de retour en cour, vendredi, à Fredericton.

Matthew Raymond est accusé du meurtre au premier degré des agents de police Sara Burns et Robb Costello et des civils Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright.

La comparution de vendredi était une conférence préparatoire, visant à permettre aux avocats et aux juges d’aborder toutes les questions en amont du procès. Il est interdit de publier les détails.

M. Raymond s’est assis calmement dans la salle d’audience. Il arborait une barbe grisonnante et portait une combinaison de prison orange.

Un voir-dire ou une audience pour déterminer l’admissibilité de la preuve au procès devrait commencer le 17 juin.

Le procès devant la Cour du Banc de la Reine, qui commencera le 30 septembre, devrait durer huit semaines

Le juge Fred Ferguson a indiqué que M. Raymond n’enregistrerait pas de plaidoyer de culpabilité jusqu’à ce qu’il comparaisse devant un jury.

Les résultats d’une évaluation visant à déterminer si M. Raymond pourrait être reconnu criminellement responsable du crime demeurent scellés, a ajouté le juge. 

L’homme de 48 ans a été jugé apte à subir son procès.

La Couronne a porté l’affaire devant la Cour du Banc de la Reine avec un acte d’accusation direct, ce qui signifie qu’il n’y aura pas d’audience préliminaire.

Matthew Raymond est accusé d’avoir utilisé une arme longue pour tirer depuis sa fenêtre d’appartement, tuant deux civils qui remplissaient leur voiture pour un voyage le 10 août dernier. La police allègue que M. Raymond a abattu les deux policiers qui intervenaient sur les lieux.

Les plus populaires