L’homme accusé d’avoir menacé Justin Trudeau sera de retour en cour en décembre

OTTAWA — Un homme du Manitoba qui fait face à des accusations liées aux armes en plus d’une autre pour avoir menacé le premier ministre devrait revenir devant le tribunal le mois prochain.

Corey Hurren a comparu virtuellement devant un juge de la Cour de l’Ontario à Ottawa, vendredi matin.

L’équipe de défense de Corey Hurren a dit à la cour qu’elle avait besoin de plus de temps pour amasser des preuves, et un ajournement a été demandé jusqu’au 4 décembre.

Les procureurs de la Couronne ont également dit à la cour qu’une rencontre préliminaire avait eu lieu récemment et qu’une date serait demandée pour un plaidoyer et la détermination de la peine.

Corey Hurren est accusé d’avoir erré près des résidences du premier ministre Justin Trudeau et de la gouverneure générale Julie Payette à Rideau Hall alors qu’il était lourdement armé, cet été.

Le réserviste militaire et fabricant de saucisses fait face à 21 accusations liées aux armes ainsi qu’à une autre pour avoir présumément fait des menaces à l’endroit du premier ministre à la suite de l’incident du 2 juillet.

Ni les Trudeau ni la gouverneure générale Julie Payette n’étaient sur les lieux au moment de l’incident.

La police a indiqué que plusieurs armes à feu et un chargeur illégal avaient été trouvés dans le camion de Corey Hurren après son arrestation.

Aucune des accusations n’a été prouvée devant le tribunal.

Laisser un commentaire