L’homme accusé de tentative de meurtre contre un policier a été libéré

MONTRÉAL — L’homme accusé de tentative de meurtre contre un policier de Montréal vient d’être libéré.

La poursuite a retiré mercredi ses accusations contre Mamadi Fara Camara, âgé de 31 ans.

Sur Twitter, la porte-parole du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), Audrey Roy-Cloutier, a écrit que «suivant l’évolution de l’enquête et les dernières informations communiquées», il n’est plus possible pour la poursuite de «soutenir les accusations à l’égard de Monsieur Camara».

Ainsi, le DPCP a annoncé un arrêt des procédures. Me Roy-Cloutier a ajouté qu’aucun autre commentaire serait formulé sur le sujet «compte tenu du fait que l’enquête suit son cours».

L’avocat de M. Camara, Cédric Materne, a refusé de préciser ce qui a mené à ce revirement subit de situation.

«Vous comprenez que c’est un arrêt des procédures pour l’instant. L’enquête continue, donc on n’entrera pas nécessairement dans les détails», a-t-il indiqué au palais de justice de Montréal.

«S’il y a un arrêt des procédures qui ne supporte pas les accusations, c’est que clairement il y avait des preuves qui faisaient en sorte que ce n’était potentiellement pas lui.»

Me Materne a dit que la famille et son cabinet étaient soulagés de la nouvelle.

Vendredi dernier, Mamadi Fara Camara a été accusé de tentative de meurtre après avoir prétendument désarmé et blessé un policier du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) lors d’une interception pour une infraction au Code de la sécurité routière.

Il était aussi accusé de voies de fait graves contre un agent de la paix, de désarmement d’un agent de la paix et le déchargement illégal d’une arme à feu.

Le SPVM avait précisé que le suspect s’était emparé de l’arme de service du policier lors d’un contrôle routier et que l’agent avait été transporté à l’hôpital pour une blessure à la tête. Le policier était conscient lors de son transport à l’hôpital et sa vie n’est pas en danger.

Laisser un commentaire