L’homme renversé par un véhicule de la GRC a été battu par un co-détenu

IQALUIT, Nunavut — La GRC du Nunavut dit que l’homme, qui avait été arrêté après avoir été renversé par un véhicule de police, a été battu par le co-détenu avec qui il avait été emprisonné parce qu’il n’y a pas assez de cellules.

Dans un communiqué de presse, le corps de police raconte qu’il devait garder huit prisonniers, mais que la station de Kinngait ne comptait que quatre cellules.

L’homme a été battu pendant que les cinq agents du détachement répondaient à des appels à l’extérieur. Ils auraient pris du retard parce qu’ils devaient traiter une plainte au sujet d’une possession d’arme.

La GRC dit que les policiers sont revenus vers les cellules aussi vite que possible après été mis au courant de la bagarre.

Les blessures de l’homme étaient suffisamment graves pour que celui-ci soit transporté vers l’hôpital d’Igaluit.

La GRC a été fortement critiquée pour l’arrestation de cet homme. Des agents ont utilisé la portière d’un véhicule se déplaçant lentement pour renverser l’homme apparemment ivre.

Des politiciens et des avocats ont déclaré qu’il s’agissait là d’un autre exemple d’une unité de police qui est déconnectée de la réalité et irrespectueuse des personnes qu’elle dessert.