«Lightyear»: un baiser provoque la censure dans plusieurs pays

KUALA LUMPUR, Malaisie — Les censeurs cinématographiques malaisiens ont déclaré vendredi que c’est Disney qui a pris la décision de retirer le film d’animation «Lightyear» des cinémas du pays après avoir refusé de couper des scènes qui, disent-ils, font la promotion de l’homosexualité.

Les censeurs ont déclaré qu’ils avaient approuvé le film avec surveillance parentale pour les moins de 13 ans, sous réserve de modifications. Les scènes et les dialogues qu’ils ont trouvés «contenant des éléments faisant la promotion du mode de vie LGBT et qui violent des aspects clés des Lignes directrices sur la censure cinématographique» devaient «être coupés et mis en sourdine», a déclaré le conseil de censure dans un communiqué.

«Cependant, les distributeurs du film n’ont pas accepté de se conformer aux instructions» et ont plutôt décidé d’annuler les projections, a déclaré le conseil, ajoutant qu’il ne ferait aucun compromis sur les scènes LGBTQ. Le communiqué ne précise pas quelles scènes ont violé les directives de censure.

«Lightyear» inclut un personnage féminin, interprété en version originale anglaise par l’actrice Uzo Aduba, embrassant brièvement sa partenaire féminine dans une scène du film.

Les autorités d’une grande partie du monde musulman ont interdit les projections de «Lightyear» dans les cinémas parce qu’il comprend un bref baiser entre un couple de lesbiennes. De nombreux musulmans considèrent l’homosexualité comme un péché et plusieurs pays à majorité musulmane criminalisent les relations homosexuelles. Les Émirats arabes unis ont également annoncé qu’ils interdiraient la diffusion du long métrage d’animation de Pixar dans les salles de cinéma à cause du baiser.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.