L’Inde exhorte la Chine à retirer ses troupes de l’est de la région du Ladakh

NEW DELHI — L’inde a pressé la Chine d’accélérer le retrait de ses forces militaires toujours présentes dans l’est de la région du Ladakh, affirmant que le fait de prolonger l’impasse qui perdure depuis des mois concernant la délimitation de la frontière n’avantage aucun des deux pays.

Les milliers de soldats chinois et indiens ont quitté en février les rives au sud et au nord du lac Pangong, dans la région du Ladakh, à la suite d’une série de discussions entre les deux pays.

La dernière rencontre entre les chefs militaires des deux pays a eu lieu le 12 mars. Les ministres des Affaires étrangères des deux nations ont également eu une rencontre le mois dernier.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères indien Arindam Bagchi a indiqué que l’Inde espérait que «la Chine travaillera avec [l’Inde] pour s’assurer que le retrait des forces toujours en poste se passe bien, et ce le plus rapidement possible».

«Cela permettrait aux deux parties de considérer l’option de démilitariser l’est de la région du Ladakh, ce qui en soi nous donnerait l’occasion de ramener la paix et la tranquillité, tout en prouvant que nous pouvons continuer d’avancer dans notre relation bilatérale.»

– Par Ashok Sharma, The Associated Press

Laisser un commentaire