L’industrie touristique en Ontario ne se relèverait pas complètement avant 2025

TORONTO — L’industrie touristique de l’Ontario ne devrait pas se remettre complètement de la pandémie avant 2025, selon un rapport conjoint de la Chambre de commerce de l’Ontario et de l’industrie.

Le rapport recommande notamment des incitations fiscales, le «tourisme lié au cannabis» et des logements abordables pour soutenir le recrutement de personnel.

Les entreprises touristiques de l’Ontario génèrent actuellement 64 % des revenus qu’elles percevaient en 2019, en moyenne, et 70 % déclarent avoir contracté des dettes pour rester à flot, selon le rapport, qui doit être publié mardi.

Daniel Safayeni, vice-président des politiques à la Chambre de commerce de l’Ontario, estime que le gouvernement provincial devra se doter d’une stratégie globale pour relever ces défis. 

«Le potentiel de cette industrie ne sera pas atteint tant que certains des défis immédiats ne seront pas résolus, mais aussi les défis plus structurels qui interdisent la croissance, non seulement de l’industrie du tourisme, mais de nombreuses industries qui ont peut-être été disproportionnellement touchées par la COVID», a-t-il déclaré en entrevue. 

À court terme, le gouvernement provincial pourrait rendre permanent son Crédit d’impôt pour les vacances en Ontario, et le gouvernement fédéral pourrait augmenter les montants maximaux d’exonération des prêts aux entreprises en temps de COVID-19 et prolonger une période de remboursement sans intérêt, recommande le rapport.

L’Ontario pourrait également encourager le tourisme lié au cannabis, grâce à des modifications réglementaires concernant les permis d’événements spéciaux et les salons de consommation, a déclaré M. Safayeni. 

«Il suffit de regarder ce que des régions comme le comté de Prince Edward et la région de Niagara ont fait avec le vin: imaginez quelque chose de semblable dans le secteur du cannabis et les types de touristes internationaux et nationaux que ça pourrait attirer.»

Il existe des défis non seulement pour attirer des touristes en Ontario, mais aussi pour attirer des travailleurs dans cette industrie. Il y a eu une augmentation de 81 % des offres d’emploi dans le tourisme et l’hôtellerie par rapport à 2019, selon le rapport. «La majorité des exploitants touristiques citent les problèmes de personnel comme le plus grand obstacle à la reprise.» 

Le rapport recommande également des changements au système d’immigration afin d’attirer de nouveaux arrivants dans le secteur et de retenir les étudiants internationaux inscrits aux programmes de tourisme en Ontario. Or, le rapport souligne que les arriérés d’immigration et les règles de certains programmes qui disqualifient les travailleurs du secteur récréotouristique signifient que l’Ontario perd ce potentiel.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.