L’influenza affiche un nouveau ralentissement de sa propagation au Québec

MONTRÉAL — Les signes du déclin de l’épidémie de grippe saisonnière au Québec continuent de s’accumuler. Pour une deuxième semaine de suite, le bilan des cas d’influenza et le taux de tests de dépistage positifs affichent un recul.

À quelques jours des Fêtes, où les familles nombreuses vont s’entasser dans les cuisines et les salons, il s’agit certainement d’une bonne nouvelle pour les autorités de santé.

Selon les données de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) pour la semaine s’étant terminée le 17 décembre, on a recensé 2837 nouvelles infections aux virus de l’influenza.

Il s’agit d’une baisse marquée par rapport aux 3175 nouveaux cas de la semaine précédente et aux 3332 cas de la semaine s’étant terminée le 3 décembre.

En ce qui concerne le taux de résultats positifs, on est passé de 25,2 % à 21,72 %. Encore là, le ralentissement est notable, surtout que le taux s’élevait encore à 27 % il y a deux semaines.

La très forte majorité des cas d’infection sont liés à l’influenza de type A, alors que l’on dénombre seulement 20 cas d’influenza B.

Le contenu en santé de La Presse Canadienne obtient du financement grâce à un partenariat avec l’Association médicale canadienne. La Presse Canadienne est l’unique responsable des choix éditoriaux.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.