L’intérêt pour l’enseignement à distance est plus élevé que prévu à Toronto

TORONTO — L’intérêt pour l’enseignement en ligne est plus élevé que prévu au sein du plus grand conseil scolaire du Canada, qui pourra donc maintenir un nombre réduit d’élèves dans les salles de classe.

Un porte-parole du Conseil scolaire du district de Toronto a déclaré jeudi qu’un récent sondage auprès des parents avait montré que 30 % des répondants ayant des enfants à l’école primaire avaient l’intention de garder leurs enfants à la maison, tandis que 22 % de ceux ayant des enfants au secondaire prévoient faire de même.

Ryan Bird a indiqué que cette préférence marquée pour l’apprentissage virtuel signifiait que toutes les écoles du conseil scolaire, sauf cinq, auront suffisamment d’espace pour assurer des mesures de distanciation physique appropriées entre les élèves et le personnel.

Le conseil cherche actuellement des façons de maximiser l’espace disponible dans ces écoles, a-t-il ajouté, et le conseil est prêt à envisager la location de locaux appartenant à la municipalité afin de maintenir la distanciation physique.

Lors de sa séance d’information quotidienne sur la COVID-19, jeudi, le premier ministre Doug Ford a estimé qu’il s’agissait d’une bonne nouvelle.

«C’est assez bon compte tenu de la taille (du conseil scolaire), et nous les aiderons», a dit M. Ford. «Nous sommes prêts. Il y aura assurément des obstacles sur la route, mais j’ai confiance dans le système.»

Le Conseil scolaire du district de Toronto a recueilli ces données dans le cadre d’une enquête menée auprès des parents, qui a obtenu un taux de réponse de 89 %. Quelque 30 000 parents ou tuteurs n’ont pas répondu à l’enquête et le conseil tente de faire un suivi auprès d’eux.

Les conseils scolaires de l’Ontario ont passé les dernières semaines à sonder les parents pour déterminer exactement combien d’élèves opteront pour l’enseignement à distance et combien retourneront en classe au cours des deux prochaines semaines.

En vertu du plan de retour à l’école du gouvernement l’Ontario, une vingtaine de conseils scolaires, dont le plus grand de Toronto, ont prévu que les élèves du secondaire seront présents physiquement à l’école seulement la moitié du temps, de sorte que la taille des classes pourra être réduite à 15 élèves à la fois.

La province n’a pas imposé de réduction de la taille des classes dans les écoles primaires, une initiative que le gouvernement continue de soutenir malgré les critiques des partis de l’opposition, des conseils scolaires et des syndicats d’enseignants.

Le Conseil scolaire du district de Toronto a cependant choisi de réduire la taille des classes dans certains quartiers jugés à haut risque d’éclosion de la COVID-19 par les autorités de la santé publique.

La plupart des élèves des écoles de Toronto reprendront les classes à partir du 15 septembre, avec une rentrée échelonnée sur trois jours pour les élèves du primaire.

Laisser un commentaire
Les plus populaires