Lionel Messi peut-il maintenant être considéré comme le meilleur de tous les temps?

LUSAIL, Qatar — Après avoir finalement remporté la Coupe du monde, Lionel Messi a fait valoir ses arguments les plus solides pour être considéré comme le plus grand joueur de soccer de tous les temps.

Il ne sera cependant jamais possible de le dire avec certitude, même après la victoire de l’Argentine aux tirs au but contre la France, dimanche, lors de la finale disputée au stade Lusail.

Messi a été l’inspiration de son pays tout au long du tournoi au Qatar et il a marqué deux fois dans le match qui s’est terminé 3-3 après la prolongation, mais 4-2 pour l’Argentine en tirs de barrage.

Kylian Mbappé a assurément fait travailler Messi pour le trophée en or qui lui avait échappé tout au long de sa riche carrière.

L’attaquant français a réussi un tour du chapeau, alors que les champions en titre ont effacé un retard de deux buts avant de créer l’égalité en surtemps, après que Messi eut redonné l’avance à l’Argentine.

Mais c’était la soirée et la Coupe du monde de Messi.

Pour certains, personne ne surpassera jamais Pelé, qui a remporté la Coupe du monde à trois reprises avec le Brésil. Même en Argentine, Diego Maradona reste pour beaucoup l’icône ultime du soccer du pays, après avoir été capitaine de l’équipe nationale pour le titre de la Coupe du monde de 1986.

Et depuis une quinzaine d’années, Messi entretient une rivalité personnelle avec Cristiano Ronaldo simplement pour s’imposer comme le meilleur joueur de sa génération.

La compétition est féroce lorsqu’il s’agit de déterminer le plus grand de tous les temps. La plus petite des marges peut résumer ce qui sépare les joueurs de ce titre. 

L’échec de Messi à remporter le trophée le plus important du sport a toujours compté contre lui lors de la mesure de ses réalisations face à celles de Pelé et Maradona. Il en va de même pour Ronaldo.

Messi a gagné à sept occasions le Ballon d’Or, remis au meilleur joueur au monde, et il a remporté la Ligue des Champions, la plus importante compétition de club, à quatre reprises. Il a mis fin à son attente d’un premier trophée majeur avec l’Argentine en gagnant la Coupe d’Amérique, l’année dernière.

La Coupe du monde, cependant, est la mesure ultime de la grandeur et Pelé et Maradona ont assuré l’immortalité avec des performances inspirantes sur cette scène.

Ç’avait échappé à Messi avant dimanche.

À 35 ans et approchant de la fin de sa carrière, le tournoi au Qatar était largement considéré comme sa dernière chance à la Coupe du monde. Et si tel est le cas, il a gardé le meilleur pour la fin.

Messi ne domine plus pendant 90 minutes, mais il décide plutôt de l’issue des matchs en y allant de moments de génie. Il a inscrit sept buts au Qatar, mais on peut argumenter que ses passes décisives ont été plus mémorables.

Sa passe déguisée pour le but de Nahuel Molina contre les Pays-Bas, lors des quarts de finale, a été pesée et mesurée à la perfection. Sa course sinueuse pour battre le défenseur croate Joško Gvardiol et mettre la table pour son coéquipier Julian Alvarez, en demi-finale, ressemblait au Messi des beaux jours, mais au ralenti.

Il a maintenant dépassé Pelé avec 13 buts en Coupe du monde et il est à égalité au quatrième rang de l’histoire avec Just Fontaine. Ses sept buts au Qatar ont dépassé les cinq de Maradona lors du tournoi de 1986, au Mexique.

Messi a maintenant établi un record national en marquant 98 buts en 172 matchs. Il occupe le troisième rang de l’histoire pour les buts internationaux par un homme, derrière Cristiano Ronaldo (118) et Ali Daei (109).

Il y a eu un sentiment de destinée pour Messi et l’Argentine, même après leur surprenante défaite de 2-1 contre l’Arabie saoudite lors du match d’ouverture de la Coupe du monde.

Messi a dû rassembler toute son énergie pour aider l’Argentine à passer à travers la finale et résister à Mbappé. Le Français a marqué à la 80e et à la 81e minute pour rappeler à tout le monde qu’il avait déjà dépassé Messi et Ronaldo en tant que meilleur joueur au monde en ce moment.

Lorsque Messi a redonné les devants à l’Argentine, à la 108e minute, il semblait avoir inscrit le but de la victoire, mais Mbappé, sur penalty à la 118e minute, a complété le premier tour du chapeau en finale de la Coupe du monde en 56 ans.

Lors des tirs de barrage, Gonzalo Montiel a marqué le but décisif pour assurer la place de Messi parmi le panthéon des grands et, peut-être, confirmer son titre de meilleur joueur de tous les temps.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.