L’IPÉ réclame la fin du moratoire de près de 25 ans sur la pêche au sébaste

CHARLOTTETOWN — Les pêcheurs de l’Île-du-Prince-Édouard espèrent que Pêches et Océans Canada envisagera la levée prochaine du moratoire sur la pêche commerciale au sébaste imposé depuis près de 25 ans dans le golfe du Saint-Laurent. 

Le ministre des Pêches de l’Île-du-Prince-Édouard, Robert Henderson, affirme que les stocks de sébaste ont grandement progressé, en particulier au cours des trois dernières années.

Le ministre Henderson rappelle que malgré la petite taille de la province, l’Île-du-Prince-Édouard a déjà joué dans le passé un rôle important dans la pêche au sébaste. Si les activités commerciales étaient rétablies, il s’assurerait que les pêcheurs de la province obtiennent leur juste part des quotas de pêche.

Le sébaste, également connu sous le nom de perche rose, s’observe dans l’Atlantique Nord depuis l’île de Baffin jusque dans l’État américain du New Jersey. On le trouve dans les zones rocheuses, à des profondeurs allant jusqu’à 700 mètres.

Le sébaste vit souvent jusqu’à 40 ans, selon des informations transmises par Pêches et Océans Canada.