L’Iran s’apprête à livrer des drones armés à la Russie, selon la Maison-Blanche

WASHINGTON — La Maison-Blanche a déclaré lundi qu’elle pensait que la Russie se tournait vers l’Iran pour lui fournir des «centaines» de drones, y compris des drones armés, qui seraient utilisés pour la guerre contre l’Ukraine.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a dit qu’il n’était pas clair si l’Iran avait déjà fourni des drones à la Russie, mais il a fait savoir que les États-Unis disposaient «d’informations» indiquant que l’Iran se préparait à entraîner les forces russes à les utiliser dès ce mois-ci.

«Nos informations indiquent que le gouvernement iranien se prépare à fournir à la Russie jusqu’à plusieurs centaines de drones, y compris des drones armés dans un délai accéléré», a-t-il déclaré aux journalistes, lundi.

M. Sullivan a mentionné que c’était la preuve que les bombardements écrasants de la Russie en Ukraine, qui l’ont amenée à consolider ses gains dans l’est du pays ces dernières semaines, «ont un coût pour le maintien de ses propres armes».

La révélation de M. Sullivan survient à la veille du voyage du président Joe Biden en Israël et en Arabie saoudite, où le programme nucléaire de l’Iran et les activités malveillantes dans la région seront un sujet de discussion clé.

La décision des États-Unis de révéler publiquement que le principal rival régional des deux pays aidait à réarmer la Russie survient alors qu’Israël et l’Arabie saoudite ont refusé de se joindre aux efforts mondiaux visant à punir la Russie pour son invasion de l’Ukraine en raison de leurs intérêts nationaux.

M. Sullivan a également souligné que l’Iran avait fourni des drones similaires aux rebelles houthis du Yémen pour attaquer l’Arabie saoudite avant qu’un cessez-le-feu ne soit conclu plus tôt cette année.

L’analyste militaire Samuel Bendett du groupe de réflexion CNA a déclaré que le choix de l’Iran par la Russie comme source de drones est logique, car «au cours des 20 dernières années, l’Iran a perfectionné sa force de combat de drones. Leurs drones ont participé à plus de combats que ceux des Russes.»

Ils sont les pionniers des drones «kamikazes», une catégorie de système d’arme aérienne dans laquelle la munition attend autour de la zone cible pendant un certain temps et n’attaque que lorsque la cible est localisée. Il s’agit du même type de drone que le Switchblade que les États-Unis ont fourni à l’Ukraine.

L’Iran a «a fait ses preuves en matière de vol de drones sur des centaines de kilomètres et d’atteintes de leurs cibles», a ajouté M. Bendett. Notamment en pénétrant les défenses aériennes fournies par les États-Unis et en frappant des raffineries de pétrole saoudiennes. Il estime que les drones iraniens pourraient être très efficaces pour frapper des centrales électriques ukrainiennes, des raffineries et autres infrastructures importantes.

M. Bendett a souligné qu’avant la guerre en Ukraine, la Russie avait obtenu une licence pour la technologie des drones pour son drone Forpost auprès d’un fournisseur expérimenté : l’Israël. L’État juif est resté neutre dans le conflit russo-ukrainien, de sorte que cette source n’est plus disponible pour Moscou.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.