Liste de certains des massacres les plus meurtriers au Canada

Voici une liste de certains des massacres les plus meurtriers de l’histoire canadienne récente:

19 avril 2020: Au moins 17 personnes, dont le tireur, ont été tuées après qu’un homme, qui à un certain moment a enfilé un uniforme de policier et conduit une fausse voiture de patrouille, a ouvert le feu dans le nord de la Nouvelle-Écosse. Une agente de la GRC figure parmi les morts. Selon la police, le tireur présumé, Gabriel Wortman, 51 ans, a été tué après avoir été intercepté par des agents à Enfield, en Nouvelle-Écosse.

10 août 2018: Un homme armé ouvre le feu à Fredericton, au Nouveau-Brunswick, tuant deux policiers municipaux et deux civils: l’agente Sara Burns, l’agent Robb Costello, Donnie Robichaud et Bobbie Lee Wright. Matthew Raymond est arrêté et inculpé de quatre chefs de meurtre au premier degré.

23 avril 2018: Alek Minassian conduit une camionnette blanche le long d’un trottoir bondé de Toronto, tuant 10 personnes et en blessant gravement 16 autres. Minassian admet plus tard en cour avoir perpétré l’attaque en représailles pour des années de rejet sexuel et de railleries par des femmes. Il attend son procès pour 10 chefs d’accusation de meurtre au premier degré et 16 de tentative de meurtre. Le juge a déclaré que le procès se pencherait sur l’état d’esprit de Minassian au moment de l’attaque, plutôt que de chercher à savoir s’il a commis le geste.

29 janvier 2017: Six personnes sont tuées et huit sont blessées lorsqu’un homme se déchaîne dans une mosquée de Québec. Alexandre Bissonnette, étudiant à l’université qui avait pris des positions politiques d’extrême droite sur les réseaux sociaux, plaide coupable.

29 décembre 2014: Lors de la pire fusillade de masse jamais connue à Edmonton, un homme soupçonné de violence familiale tue par balle six adultes et deux jeunes enfants dans deux maisons différentes. Phu Lam s’est ensuite suicidé dans un restaurant où il travaillait.

4 juin 2014: Un homme utilise un fusil semi-automatique pour tuer trois policiers de la GRC et en blesser deux autres à Moncton, au Nouveau-Brunswick. Le déchaînement de Justin Bourque avait été l’attaque la plus meurtrière contre la GRC depuis que quatre policiers avaient été tués par un homme armé en Alberta en 2005.

15 avril 2014: Matthew de Grood tue cinq personnes lors d’une fête dans une résidence du nord-ouest de Calgary. En 2016, un juge a conclu que de Grood n’était pas criminellement responsable des meurtres parce qu’il souffrait de schizophrénie à l’époque.

3 mars 2005: James Roszko tue par balle quatre agents de la GRC près de Mayerthorpe, en Alberta, avant de retourner l’arme contre lui. Les agents Anthony Gordon, Peter Schiemann, Leo Johnston et Brock Myrol ont été pris en embuscade par Roszko, 46 ans, dans sa ferme située au nord-ouest d’Edmonton.

5 avril 1996: Irrité par la demande de divorce de sa femme, Mark Chahal la tue ainsi que huit autres membres de sa famille à Vernon, en Colombie-Britannique, avant de se suicider.

18 septembre 1992: Une bombe tue neuf travailleurs briseurs de grève à la mine d’or Giant, dans les Territoires du Nord-Ouest.

6 décembre 1989: Un homme armé d’un fusil semi-automatique fait irruption dans une classe de l’École polytechnique de Montréal, demande aux hommes de partir, puis tue 14 femmes avant de retourner l’arme contre lui. Le tireur Marc Lépine a dit qu’il se battait contre les féministes, qu’il a blâmées pour ses ennuis.

1er septembre 1972: Un incendie criminel dans une boîte de nuit du centre-ville de Montréal tue 37 personnes et en blesse 64. De l’essence a été répandue dans l’escalier du Blue Bird Cafe avant qu’on y mette le feu. La plupart des décès sont survenus dans le bar country-western Wagon Wheel, à l’étage. Trois jeunes hommes de Montréal qui s’étaient auparavant vu refuser l’entrée pour ivresse ont été reconnus coupables et condamnés à la prison à vie.