Lock-out chez Lactantia à Victoriaville: entente de principe entérinée

MONTRÉAL — Les travailleurs de l’usine Lactantia de Victoriaville viennent d’entériner dans une proportion de 92,5 % l’entente de principe qui était intervenue avec l’employeur, mettant ainsi fin au conflit de travail qui y sévissait depuis la mi-juillet.

L’employeur Lactalis avait mis en lock-out les 450 travailleurs, le 15 juillet, après que plusieurs d’entre eux se furent absentés du travail — ce qu’il avait considéré comme une grève.

L’usine en est une de transformation de produits laitiers.

Finalement, le Syndicat des salariés de la production de Lactantia, rattaché à la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), a pu conclure une entente de principe avec Lactalis et ceux-ci viennent de l’approuver.

Le contrat de travail sera rétroactif au 14 octobre 2019 et durera jusqu’en 2027, a-t-on précisé vendredi à la CSD. Il prévoit des augmentations de salaire de l’ordre de 19,5 % sur sept ans.

Laisser un commentaire
Les plus populaires