Lockout pour une durée indéterminée à l’Hôtel Bonaventure de Montréal

MONTRÉAL – Un lockout d’une durée indéterminée a éclaté dimanche soir à l’Hôtel Bonaventure du centre-ville de Montréal selon ce qu’annonce la Fédération du commerce-CSN qui représente les employés syndiqués.

La décision aurait été prise après qu’une grève de 36 heures ait été déclenchée par le syndicat samedi matin, à 9h00. Le Syndicat des travailleurs du Bonaventure (CSN) compte environ 200 membres.

Michel Paré, président du Syndicat, reproche au propriétaire de l’établissement, Claude Chan, de mépriser ses employés.

Pour sa part, Michel Valiquette de la Fédération du commerce, soutient que M.Chan possède plusieurs entreprises hôtelières et que plus d’une fois, le syndicat a dû recourir aux tribunaux pour régler des différends.

Depuis le début de la négociation coordonnée dans le secteur québécois de l’hôtellerie, au moins huit ententes de principe ont été conclues, dans cinq hôtels de Montréal, un de Sherbrooke et dans deux autres de Québec.

Les plus populaires