L’offensive turque en Syrie a déplacé au moins 100 000 personnes, selon l’ONU

NATIONS UNIES, N.Y. — Au moins 100 000 personnes ont été déplacées depuis le début de l’offensive militaire turque dans le nord-est de la Syrie il y a trois jours, tandis que les marchés, les écoles et les cliniques de la région restent fermés, selon les Nations unies.

Dans un communiqué publié vendredi, l’ONU déclare que la plupart des personnes déplacées ont trouvé refuge chez des parents ou dans d’autres localités, mais qu’un nombre croissant de personnes se déplacent vers des zones situées au sud de l’offensive militaire.

L’ONU souligne que les violences ont causé une interruption de service dans une station de pompage desservant la ville d’Al-Hassakeh, privant environ 400 000 personnes d’une source d’eau. Les réparations ne sont pas possibles pour l’instant à cause des combats et les efforts pour négocier une «pause humanitaire» se poursuivent, affirme l’ONU.

Un seul hôpital national est toujours en activité dans la région.

Le président turc a par ailleurs prévenu que son pays «ne reculerait pas» dans son offensive contre les militants kurdes syriens, qu’il considère comme une menace à la sécurité nationale, défiant toute mise en garde des États-Unis et d’autres pays occidentaux.

Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’il avait donné suffisamment de temps au président américain Donald Trump pour cesser de soutenir et d’armer les combattants kurdes, qui constituent l’épine dorsale des Forces démocratiques syriennes ayant combattu le groupe armé État islamique.

La Turquie menaçait de lancer cette offensive depuis des mois, affirmant qu’elle ne tolérerait pas un État de facto dirigé par les forces kurdes qui entretiendrait des liens avec un groupe kurde de Turquie considéré comme une organisation terroriste par Ankara et Washington.

M. Erdogan a déclaré que la Turquie «poursuivrait le combat» jusqu’à ce que les militants kurdes soient repoussés à une trentaine de kilomètres de la frontière turque.

La Turquie veut établir une «zone de sécurité» pour faire reculer les combattants et permettre le retour des réfugiés.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire