L’Office de consultation publique de Montréal étudiera le racisme systémique

MONTRÉAL — L’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) se penchera à compter du 15 mai prochain sur le phénomène du racisme et de la discrimination systémiques lors d’un processus qui devrait durer plusieurs mois.

Une pétition contenant plus de 16 700 signatures valides transmise au Service du greffe en juillet dernier a réclamé la tenue d’une consultation publique à ce sujet. Elle a été jugée conforme et le 29 août, le comité exécutif de la Ville de Montréal a confié à l’Office le mandat afin de préparer et de tenir cette consultation.

Le processus devrait dresser l’état des lieux sur les relations interculturelles, les politiques d’inclusion et la lutte aux discriminations dans les champs de compétences de la Ville de Montréal.

C’est une séance d’information générale qui aura lieu le 15 mai; elle sera webdiffusée. Des soirées thématiques se tiendront un peu plus tard et à l’automne, quatre soirées itinérantes feront la présentation de l’état des lieux ainsi que la synthèse des contributions provenant des activités citoyennes tenues de juin à septembre.

La première séance d’audition des opinions aura lieu en novembre. Par la suite, il y aura examen de toutes les opinions entendues et des documents déposés. Des recommandations seront faites aux élus et l’Office publiera son rapport dans les 90 jours suivant la dernière séance d’audition des opinions.

En janvier dernier, un collectif d’auteurs québécois a lancé un livre traitant du racisme systémique afin de démontrer que le phénomène n’était pas l’affaire de quelques individus isolés ou d’idéalistes.

 

Les plus populaires