L’ombudsman des télécommunications a reçu moins de plainte l’an dernier

OTTAWA — L’ombudsman canadien des services sans fil et internet et de la télévision a reçu moins de plaintes de consommateurs l’an dernier.

La Commission des plaintes relatives aux services de télécom-télévision (CPRST) affirme que le nombre de plaintes pour la période d’un an s’étant terminée le 31 juillet a diminué de 19 % comparativement à l’année précédente.

La période comprenait le début de la pandémie de COVID-19, qui a forcé de nombreux Canadiens à compter sur les services de télécommunications pour travailler, étudier et socialiser.

La CPRST affirme qu’il y a eu plus de plaintes concernant la qualité de l’internet à domicile entre mars et juillet qu’un an auparavant.

Cependant, pour les 12 mois couverts par le rapport, les services sans fil représentaient 44 % de toutes les plaintes.

Les services internet ont généré 27 % des plaintes, suivis des services de télévision avec 14 %.

La facturation a été le sujet de plainte le plus fréquent.

Laisser un commentaire